A la Une

NEWSLETTER Semaine du Mercredi 1er Mars 2017

 

 


NEWSLETTER
Semaine du Mercredi 1er Mars 2017

FOCUS SUR

L’année humanitaire 2016 avait été marquée en mai par un Sommet humanitaire mondial à Istanbul, et, en septembre à New York, par un Sommet sur les mouvements massifs de migrants et de réfugiés.

La communauté internationale fait en effet face aux plus grands besoins humanitaires de notre époque, la plupart dus à des causes humaines…  Et les agences du système des Nations Unies ne reçoivent que la moitié des fonds qu’elles demandent. Devant l’augmentation de ces besoins, la complexité et la difficulté des situations, le nombre d’acteurs augmente : Gouvernements, ONU, organisations régionales et sous-régionales, société civile, économie privée, communautés locales, diasporas, organisations religieuses. Pour faire face, tous ces acteurs doivent privilégier la collaboration et la complémentarité, le partenariat et non la compétition, accepter et rechercher la diversité et non l’uniformité des réponses à ces crises humanitaires. Et mettre la priorité sur la prévention, sur le renforcement de la résilience par des liens entre aide d’humanitaire d’urgence et de assistance au développement. Et aussi et surtout, ne pas oublier les causes de ces crises humanitaires et de ces mouvements massifs de réfugiés et de migrants, dans la plupart des cas des conflits, des guerres civiles ou des conflits internationaux… Lire la suite »

Derniers articles mis en ligne

La Conférence de Munich s’inquiète de la relation transatlantique

17/02/2017. La Conférence sur la sécurité était réunie dans la capitale bavaroise.

La délégation américaine comprenais le vice-président Mike Pence et les secrétaires à la défense et à la sécurité intérieure, James Mattis et John Kelly.

En pleine incertitude sur l’avenir de la relation transatlantique, bousculée par l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche, la 53e édition de la Conférence de Munich sur la sécurité réunit du vendredi 17 février au dimanche 19 février, plus de 500 personnalités, chefs d’États ou de gouvernements, ministres, diplomates, militaires et experts.

Particulièrement attendue, la délégation américaine comprendra le vice-président Mike Pence, les secrétaires à la défense et à la sécurité intérieure James Mattis et John Kelly, de même qu’une bonne douzaine d’élus du Congrès dont les sénateurs John McCain et Sheldon Whitehouse.

Lire la suite »

share on Twitter Like La Conférence de Munich s’inquiète de la relation transatlantique on Facebook Google Plus One Button


«Rassembler l’humanité» : les accents messianiques de Mark Zuckerberg

17/02/2017. Mark Zuckerberg donne sa vision du monde dans une lettre publiée ce jeudi sur Facebook. Rien que ça. Comme à son habitude, le jeune milliardaire joue les philanthropes. Intitulé «Construire une communauté globale», le manifeste explique comment le réseau social espère «rassembler l’humanité» afin de prévenir le monde des crises et les conflits de demain. Le géant américain se pose en tant qu’entité supranationale qui, au nom du progrès, encourage l’humanité à s’unir au-delà des «cités» et des «nations». Mark Zuckerberg profite de l’occasion pour répondre aux accusations de censure, de violation de la vie privée et de diffusions de fausses informations. En 2016, Facebook comptait 1,86 milliard d’utilisateurs pour un chiffre d’affaires en hausse de 54% et qui frise les 28 milliards de dollars (plus de 26 milliards d’euros).

«Besoins personnels, affectifs et spirituels»
La lecture de la lettre a un goût de science-fiction. Mark Zuckerberg alterne entre énoncés quasi philosophiques et applications pratiques, rendues plausibles avec les avancées technologiques. Dès les premières lignes, le fondateur de Facebook dénonce le repli sur soi des pays occidentaux et s’en prend à mots couverts à la politique protectionniste de Donald Trump. Un «retour en arrière», que le milliardaire explique par une humanité en «manque de sens».

Lire la suite »

share on Twitter Like «Rassembler l’humanité» : les accents messianiques de Mark Zuckerberg on Facebook Google Plus One Button


Que font les diplomates ?

17/02/2017. Christian Lequesne, Professeur à Sciences Po, auteur de « Ethnographie du Quai d’Orsay. Les pratiques des diplomates français », CNRS édition, 2017. Pierre Morel, Ambassadeur, directeur de l’observatoire Pharos, coordinateur du dialogue politique ukrainien dans le cadre de l’OSCE. Maurice Vaïsse, Professeur d’histoire des relations internationales à l’Institut d’études politiques, auteur de « Les relations internationales depuis 1945 », Armand Colin.

Quelles sont les idées fausses sur la diplomatie ?
Quel est le rôle du diplomate à notre époque ?
Quelle est l’importance du protocole dans la diplomatie ?

Christian Lequesne publie « Ethnographie du Quai d’Orsay. Les pratiques des diplomates français » (CNRS édition). Cet ouvrage présente notamment un chapitre très utile sur les voies d’accès à la carrière diplomatique française.

Lire la suite »

share on Twitter Like Que font les diplomates ? on Facebook Google Plus One Button


Dans un monde « chaotique », le chef de l’ONU appelle à regagner la confiance des peuples envers le multilatéralisme

18/02/2017. Soulignant la complexité et l’interdépendance des nombreux conflits en cours, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé samedi à relancer « une diplomatie pour la paix » pour contrer la menace du terrorisme mondial et regagner la confiance des populations se sentant laissées pour compte.

« Nous vivons dans un monde dangereux. Nous assistons à une multiplication de nouveaux conflits, de vieux conflits semblent ne jamais mourir – que ce soit en Afghanistan ou en Somalie », a déclaré M. Guterres lors d’une allocution à la Conférence sur la sécurité de Munich, en Allemagne. Le chef de l’ONU a souligné que beaucoup de ces conflits sont liés à la fragilité des Etats, s’internationalisent, « et la vérité est qu’ils se sont développés dans un monde où les relations de pouvoir sont devenues obscures ».

« Si l’on regarde du Nigeria au Mali vers la Libye, Israël-Palestine, Syrie, Somalie, Yémen, Afghanistan, il est clair que toutes ces crises sont liées les unes aux autres. Les combattants se déplacent d’un endroit à l’autre et retournent parfois vers les pays d’origine (…) ce qui constitue une énorme menace pour notre sécurité mondiale commune », a prévenu le Secrétaire général.

Lire la suite »

share on Twitter Like Dans un monde « chaotique », le chef de l’ONU appelle à regagner la confiance des peuples envers le multilatéralisme on Facebook Google Plus One Button


Like

Tweeter

+1

Transférer

Copyright © *|CURRENT_YEAR|* Fondation de l’ordre de Malte France, Tous droits réservés.
Vous recevez cet email car vous êtes inscrits sur nos liste
Désinscription


 

This email was sent to *|HTML:EMAIL|*

why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences

*|LIST:ADDRESSLINE|**|REWARDS|*

 


Sur le même sujet

NEWSLETTER du 20 juin 2017

NEWSLETTER Semaine du 20 juin 2017 Abonnez-vous     FOCUS SUR     Conférence Ordre Souverain de Malte : 30

NEWSLETTER du 26 juin 2017

  NEWSLETTER Semaine du 26 juin 2017 Abonnez-vous     FOCUS SUR     Des satellites pour le respect du

Newsletter du 02/07/2019

Cliquer sur l’image pour voir la totalité de la Newsletter