A la Une

Nigéria : Malteser International ouvre un deuxième centre d’aide pour les personnes déplacées internes

Nigéria : Malteser International ouvre un deuxième centre d’aide pour les personnes déplacées internes

Article paru sur le site de l’Ordre Souverain le 25/01/2019

Malteser International, l’agence internationale d’aide humanitaire de l’Ordre de Malte, a ouvert un deuxième centre au Nigéria, dans la ville de Pulka (nord-est), pour répondre aux besoins des personnes déplacées internes. Le nouveau centre fournira de l’eau potable et permettra d’améliorer les conditions d’hygiène de milliers de personnes contraintes de quitter leur maison face aux violences perpétrées par les milices de Boko Haram.

Cette expansion est une réponse à la dégradation des conditions de sécurité dans la région qui, ces dernières semaines, a vu Boko Haram et d’autres groupes armés commettre des attaques répétées, des meurtres et des kidnappings. Une présence militaire forte a fait de la ville de Pulka une destination fréquente pour les personnes déplacées. La ville compte aujourd’hui quelques 50 000 personnes, dont environ 20 000 habitants.

“Le manque d’eau est l’une des principales préoccupations actuelles”, déclare Lisa Schönmeier, reponsable de Malteser International pour le Nigéria. Avec des températures dépassant les 40 dégrés la situation est assez critique. Notre objectif est d’aider ces personnes à vivre dans la dignité même dans cette situation difficile”.

Malteser International travaille au Nigéria depuis 2017. Dans la ville de Maiduguri, l’agence fournit de l’eau potable, distribue des articles pour l’hygiène et construit des latrines. La violence et l’insécurité dans la région continuent de contraindre les habitants à quitter leurs maisons. 11 millions de personnes environ dans la zone du lac Tchad sont désormais dépendantes de l’aide humanitaire.


Sur le même sujet

Le Pape lance Watershed, parce que « L’eau est un droit et non une marchandise »

23/03/2017. Au lendemain de la Journée mondiale de l’eau, découvrez Watershed, premier volet d’une série d’activités pour « promouvoir une nouvelle culture du respect environnemental » annoncé par le Saint-Père.

Six ans après le début du conflit, l’ONU rappelle que la paix en Syrie est un « impératif qui ne peut pas attendre »

15/03/2017. Alors que la guerre entre dans sa 7ème année António Guterres, a lancé deux appels urgents à toutes les parties au conflit.

Les 40 ans des protocoles additionnels aux Conventions de Genève

09/06/ 2017. Ces deux textes adoptés le 8 juin 1977 renforcent la protection de millions de personnes affectées par la guerre.