En Syrie, un premier accord pour combattre le terrorisme

Le 14 novembre 2015, une réunion à Vienne du groupe international de soutien à la Syrie, composé de 17 pays, de l’ONU, de l’Union européenne (UE) et de la Ligue arabe avait permis de trouver un accord sur un projet de cessez-le-feu suivi d’un processus de transition politique à Damas.

C’est dans ce contexte que Julien Barnes-Dacey et Daniel Levy, deux experts du European Council on Foreign Relations (ECFR), ont publié une étude recommandant une poursuite et une intensification des efforts diplomatiques, intitulée « Syrian Diplomacy Renewed : from Vienna to Raqqa ».

Lire l’article complet sur le site de La Croix


Sur le même sujet

A Aix-la-Chapelle, Guterres plaide pour le multilatéralisme face au désordre géopolitique

30/05/2019. « Jamais les institutions de l’après-guerre et leurs valeurs sous-jacentes n’ont été aussi érodées et mises à l’épreuve. La vérité est que nous avons collectivement considéré trop de choses comme acquises »

Humanistanbul : sommet humanitaire mondial

19/04/2016. « Aujourd’hui, dans le monde, 125 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire ».Mevlüt Çavuşoğlu, ministre turc des Affaires étrangères.

Entretien avec Eric Pomès – Le droit de la guerre face à la modernisation des conflits

25/07/2020. La modernisation de la guerre et les nouvelles menaces qui apparaissent font évoluer l’encadrement juridique des conflits armés.