Cameroun : aider les réfugiés centrafricains à surmonter les traumatismes des massacres.

24/05/2015. Deux ans après le coup d’Etat en Centrafrique, près de 450.000 personnes ont fuit les combats et les massacres pour se réfugier dans les pays voisins. 138.500 Centrafricains ont rejoint le Cameroun. Beaucoup souffrent de traumatismes liés aux violences dont ils ont été témoins. Les équipes de l’ONG Care ont rencontré Jamila et son fils Paul, réfugiés dans le site de Timangolo. Ils reçoivent une aide psychosociale de Care.

Lire l’article sur le site du Huffington Post

A propos de l’auteur : Philippe Lévêque est le directeur général de CARE France


Sur le même sujet

« L’Assemblée générale permet de rappeler, symboliquement, que l’ONU existe »

28/09/2018. Marc Semo, journaliste au « Monde » chargé de la diplomatie, a répondu à aux questions des lecteurs sur la portée réelle de ce rassemblement diplomatique.

Idleb : l’ONU craint une « catastrophe humanitaire », Moscou dément viser des civils

18/04/2018. L’ONU a sonné l’alarme vendredi sur le risque d’une « catastrophe humanitaire » à Idleb en Syrie si les violences s’y poursuivent, lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité au cours de laquelle la Russie a démenti viser des civils.