A la Une

Une unité de néonatologie inaugurée à l’hôpital Ordre de Malte de Djougou en mémoire de Mgr Paul Vieira

Article paru sur le site Agence Benin Presse le 27/05/2019

Une unité de néonatologie, la première du genre dans la Donga, a été inaugurée par les autorités sanitaires et politico-administratives, sous la houlette du préfet de la Donga, ce vendredi, à l’hôpital de zone Ordre de Malte de Djougou et porte le nom de Mgr Paul Kouassivi Vieira, premier évêque de Djougou décédé le 21 mars 2019 à Rome en Italie.

Selon Eric Branche, directeur de l’hôpital Ordre de Malte de Djougou, le coût de réalisation et le matériel d’équipements de cette unité sont estimés à près de 30 millions de Franc CFA. Envisagé depuis deux ans, ce service, informe-t-il, a été ouvert il y a un peu plus d’un mois et est déjà pleinement occupé.

A l’occasion il a remercié toutes les bonnes volontés ayant contribué à cette réalisation, singulièrement le ministre de la santé qui a mis à sa disposition le financement nécessaire. Témoignant de la reconnaissance des conditions d’accueil satisfaisantes, le directeur de l’Ordre de Malte de Djougou a cependant signalé l’insuffisance de praticiens et de personnels de cet hôpital et en a profité pour demander au préfet, aux maires et autorités sanitaires de l’aider à renforcer la performance de ce service.

Prenant la parole au nom du directeur départemental de la santé (DDS) de la Donga, Bernard Matchi a salué les différents acteurs pour leur engagement au profit du secteur sanitaire avant de faire un bref aperçu des structures de soins de santé dans ce département. A l’en croire, la Donga dispose de 69 formations sanitaires publiques dont 01 centre hospitalier départemental, 02 hôpitaux de zone et 65 centres de santé périphériques. Plusieurs centres de santé privés et confessionnels participent à la prise en charge de la population, a-t-il ajouté. Par ailleurs il a indiqué qu’aucun service adapté pour la prise en charge des nouveau-nés n’était disponible dans l’ensemble de ce département. « Vous comprenez donc le grand bonheur qui m’anime ce jour en inaugurant le tout premier service de néonatologie de notre département », a clamé le représentant du DDS/Donga, rendant un hommage à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce joyau. Pour le préfet Eliassou Biao Aïnin, disposer d’un service de néonatologie, c’est donner de l’espoir à des centaines de couple dont des êtres chers sont en détresse, c’est sauver également la vie de centaines de nouveau-nés en situation difficile dans la Donga et même dans les départements voisins. Tout en exhortant sa population à faire confiance à cette jeune structure, l’autorité préfectorale a rappelé que la néonatologie est une structure spécialisée dans l’offre des soins intensifs aux nouveau-nés de zéro à 28 jours. Le préfet a de ce fait, invité les uns et les autres à faire bon usage de ce nouveau joyau afin qu’il puisse contribuer à la réduction de la mortalité néonatale dans son département.


Sur le même sujet

Bienvenue au Refugistan

24/06/2016. Pourquoi et de quelle manière les camps de réfugiés, conçus à l’origine pour être provisoires, perdurent-ils pour certains depuis des décennies ? Le décryptage de la chaîne ARTE.

« Voyages du désespoir », un rapport du HCR sur les mouvements de réfugiés en Europe

11/04/2018. Malgré la diminution globale du nombre de réfugiés et de migrants arrivés en Europe l’année dernière, les dangers ont augmenté

La révolution philanthropique est en marche

25/05/2018. Alexandre Mars croit fermement en l’avènement d’une nouvelle ère où le partage deviendrait la norme.