Mercredi 22 Novembre 2017
 

A la Une

L’OIM et le HCR font une déclaration commune sur la crise au Yémen

L’OIM et le HCR expriment leur inquiétude croissante concernant le conflit au Yémen qui sévit depuis près d’un an et dont les affrontements ont déplacé de force près de 2,4 millions de personnes.

Les équipes de l’OIM et du HCR dans le pays, dont bon nombre se trouvent dans des zones difficiles d’accès, font état de conditions humanitaires et socioéconomiques de plus en plus désastreuses. Sans aucune solution politique en vue, la situation ne peut qu’empirer.

D’après le dernier rapport d’une équipe de travail sur les mouvements de populations, dirigée conjointement par le HCR et l’OIM, quelque 2 430 178 personnes ont été déplacées à l’intérieur du Yémen depuis le début de la crise fin mars 2015.

Bien qu’on observe une légère baisse par rapport aux 2,5 millions de déplacés annoncés dans le dernier rapport de l’équipe de travail publié en décembre 2015, le nombre reste considérablement élevé et suscite d’importantes préoccupations. Les chiffres masquent également la face humaine du conflit et les souffrances permanentes vécues par la population.

-> Lire l’article complet sur le site de l’OIM

-> Lire le rapport complet (en anglais)


Sur le même sujet

L’OIM découvre des « marchés aux esclaves » qui mettent en péril la vie des migrants en Afrique du Nord

04/11/17. Au cours de la semaine passée, l’OIM en Libye a eu connaissance de nouveaux cas d’enlèvement, comme ceux rapportés par l’OIM au Niger.

L’humanitaire maritime : un incubateur de nouvelles approches

06/06/2017. Les spécificités du milieu marin ont rendu nécessaire et obligatoire l’assistance aux personnes en détresse. L’intervention humanitaire maritime se voit donc grandement simplifiée, par contraste avec les interventions terrestres soumises à de plus grandes restrictions et difficultés.

« L’inaction a parfois un coût bien pire que l’action »

08/02/2016. Entretien avec Jean-Pierre Filiu face à la situation au Proche et Moyen Orient.