A la Une

« Quel que soit le danger, on ira là-bas »

Vidéo publié sur le site de la chaîne France 2 le 30/10/2019

Des migrants de plus en plus nombreux tentent de traverser la Manche par tous les moyens

Des migrants secourus en mer sur une embarcation de fortune : cette scène, devenue tristement courante en Méditerranée, se reproduit aussi de plus en plus souvent dans la Manche. Les autorités ont recensé 237 tentatives depuis le début de l’année, contre 71 en 2018 et seulement 12 en 2017.

Plus de 1 400 migrants ont réussi à gagner le Royaume-Uni en 2019, mais, pour la première fois, deux d’entre eux ont été retrouvés morts sur une plage française en octobre. Une équipe de France 2 s’est rendue dans le nord de la France, jeudi 24 octobre, pour suivre les gendarmes et rencontrer ceux qui tentent cette dangereuse traversée.

« On a l’impression de mourir à chaque vague »

Durant cette seule journée, trente migrants ont été interceptés au large du Pas-de-Calais. Dans une des deux embarcations se trouve la famille Ebrahimi, un couple de Kurdes d’Iran et leurs trois enfants, dont c’est la deuxième tentative infructueuse. « On ne fait pas ça pour le plaisir », explique le père, Edris. « Les Kurdes sont attaqués par la Turquie, la Syrie, l’Iran. C’est un vrai problème ».

Le lendemain, à Calais, la famille, qui rejoindrait des proches outre-Manche, reste déterminée. « Je veux qu’on arrive en Angleterre », assure la fille ainée. « Quel que soit le danger, quels que soient les obstacles, on ira là-bas ». « Je sais que c’est dangereux. On a l’impression de mourir à chaque fois qu’on prend le bateau, à chaque vague », reconnaît sa mère. Mais elle n’envisage pas de rester en France.


Sur le même sujet

«L’Europe fait-elle preuve d’angélisme au Proche-Orient?»

24/04/2019. Une lettre ouverte publiée dans The Guardian par d’anciens ministres français critique le plan de paix américain au Proche-Orient.

En Méditerranée, les canots de la mort

11/12/2016. Les embarcations qui emportent les migrants de la Libye vers l’Europe sont toujours moins solides. Un effet dramatique de la guerre menée contre le modèle économique des passeurs

Migrants, le piège de l’idéologie humanitaire

27/06/2018. Emmanuel Macron a raison lorsqu’il s’inquiète des dérives de certains collectifs d’aide aux migrants. Mais il a radicalement tort en tenant à l’écart les organisations humanitaires françaises