Dimanche 18 Novembre 2018
 

A la Une

Séisme en Indonésie : Malteser International aide à reconstruire des centres de santé

Article paru sur le site Malteser International le 06/10/2018

Les centres de santé de l’île indonésienne de Sulawesi ont été gravement endommagés par le violent séisme qui a récemment touché le pays. Malteser International apporte son soutien à l’organisation indonésienne YAKKUM pour la réparation et la remise en service de ces structures.

« Il y a beaucoup de blessés parmi les survivants. Il est impératif que les installations sanitaires soient à nouveau fonctionnelles » a déclaré Nicole Müller, responsable des opérations de Malteser International en Indonésie. Nous allons fournir des équipements médicaux et des médicaments aux centres de santé.

Malteser International va apporter une aide directe aux communautés affectées, par la distribution de biens de première nécessité.

Le séisme a détruit de nombreuses infrastructures telles que des routes, des lignes électriques et des canalisations d’eau. La catastrophe a coupé les gens du monde extérieur. « La première chose à faire est d’assurer un approvisionnement en eau potable propre pour prévenir l’apparition de maladies telle que la diarrhée », a déclaré Sari Mutia Timur, directrice du Service de secours d’urgence de YAKKUM. « L’eau potable doit être acheminée dans des régions éloignées, à l’aide de camions citernes, et cela représente un véritable défi ».

Malteser International travaille en étroite collaboration avec YAKKUM depuis le tsunami de 2004.


Sur le même sujet

Syrie : le conseil de sécurité débat

21/11/2016. Le Conseil de Sécurité a débattu de la situation en Syrie un mois exactement après la session extraordinaire du Conseil des Droits de l’Homme.

Après la diplomatie morale, le retour de la politique

Dominique de Villepin et Renaud Girard prônent ici le retour au réalisme en politique étrangère, et plaident pour une vision renouvelée de ce qu’est la diplomatie.

Réfugiés climatiques : l’ONU privilégie une approche régionale plutôt que mondiale

08/11/2017. : L’ONU privilégie une approche régionale plutôt que mondiale.