Samedi 22 Septembre 2018
 

A la Une

Ordre de Malte | Migrants et réfugiés | Rencontre à Rome

Débattre des principaux défis et des meilleures pratiques d’interventions de l’Ordre de Malte en Europe dans l’accueil, l’assistance et l’intégration des migrants et des réfugiés, tel était l’objectif de la réunion qui s’est tenue les 11 et 12 avril 2018 à la Villa Magistrale, sur l’Aventin, à Rome. Les responsables opérationnels des projets de l’Ordre de Malte en Italie, en France, en Allemagne, en Autriche, en République Tchèque et en Hongrie, ainsi que de Malteser International, l’agence internationale d’aide humanitaire de l’Ordre de Malte, participaient à cette réunion. Le Grand Chancelier, Albrecht Boeselager, le Grand Hospitalier, Dominique de La Rochefoucauld Montbel, le Secrétaire général de l’Ordre de Malte, l’Ambassadeur Stefano Ronca, l’Ambassadeur de l’Ordre de Malte auprès de l’Union Européenne, Yves Gazzo, et l’Ambassadeur de l’Ordre de Malte pour suivre et combattre le trafic de personnes, Michel Veuthey, étaient présents.

Ivo Graziani, Chef de Cabinet du Grand Hospitalier, a fait une introduction générale sur l’action humanitaire de l’Ordre de Malte dans le contexte des migrants et des réfugiés en présentant les cinq services suivants que l’Ordre de Malte prodigue aux réfugiés et aux migrants en Europe :

  • Sauvetage en mer, par le « Corps italien de secours » (CISOM), assistance et soins de santé, notamment par les équipes médicales mobiles de l’Ordre de Malte au Liban, par des distributions de nourriture et de premiers secours médicaux dans les gares en Allemagne
  • Education, notamment par des cours de français pour des parents par l’Ordre de Malte France, et, en Allemagne, par des cours de langue et de culture et sur l’accès au marché du travail
  • Intégration par, en Allemagne, des professionnels et des volontaires facilitant l’intégration dans le marché du travail et les démarches auprès des autorités. En Autriche a été créé un réseau (« Malteser Job Network ») comprenant des cours de langue, l’évaluation des curriculum vitae, le contact avec des employeurs potentiels et l’appui aux entretiens d’embauche, pour donner une opinion différentes des réfugiés comme pouvant contribuer positivement aux communautés d’accueil. En République tchèque, l’Ordre de Malte a pris en charge un programme d’intégration de réfugiés chrétiens, incluant la réunion de familles et l’établissement d’une première église en arabe, dont les messes sont retransmises en arabe vers l’Irak.
  • Soutien et suivi juridique en France pour des requérants d’asile de minorités persécutées en Irak et en Syrie et accompagnements dans les démarches de la procédure d’asile.
  • Assistance au logement en Allemagne et en France.

Sont ensuite intervenus 

  • Pour l’Italie, Mauro Casinghini, Directeur national du « Corps italien de secours » (CISOM), a souligné la contribution des équipes médicales de l’Ordre de Malte à bord des embarcations des autorités italiennes : dix ans d’activité intense en mer Méditerranée ont permis de porter secours à des milliers de migrants.
  • Pour l’Ordre de Malte en Allemagne, Sebastian Schilgen a présenté le vaste programme d’accueil et d’intégration de « Malteser Werke », actif dans le domaine de l’aide aux migrants depuis 1989 : cours de langue et de culture allemande, soutien psychologique et social, aide à l’insertion professionnelle et assistance spécifique pour les personnes handicapées et les victimes du trafic d’êtres humains.
  • Pour l’Ordre de Malte France Clotilde Giner a présenté ses activités d’assistance juridique pour les minorités religieuses fuyant les persécutions et pour les personnes immigrées placées en structures de détention, activité importante qui, en 2017, a bénéficié à 6 300 migrants et réfugiés.
  • L’Ordre de Malte en Autriche, en République tchèque et en Hongrie ont, tout particulièrement pendant la “route des Balkans” en 2016, intensifié leurs activités en faveur des migrants en déployant des bénévoles le long de la voie principale à travers l’Europe de l’Est afin d’apporter assistance, abri, nourriture et assistance médicale.
  • Le Secrétaire général de « Malteser International », Ingo Radke, a finalement présenté les défis auxquels « Malteser International » doit faire face au quotidien dans la gestion des urgences humanitaires. L’agence internationale de secours de l’Ordre de Malte compte à son actif une centaine de projets dans plus de 20 pays.

Les causes profondes et complexes des mouvements en cours de migrants et de réfugiés n’ont pas été laissées de côté lors de ces deux journées. Ces mouvements sont en effet destinés à augmenter avec la croissance démographique de l’hémisphère sud, avec la prolongation et la multiplication de conflits armés et avec les changements climatiques. Comme l’a rappelé le Grand Chancelier, Albrecht Boeselager, “ s’ils ne sont pas pris en compte de façon sérieuse par la communauté internationale, les changements climatiques causeront une augmentation toujours plus importante du nombre de migrants”. Sans ignorer les impératifs de sécurité des Etats et les contraintes politiques, l’Ordre de Malte doit aussi assumer une fonction de plaidoyer (« advocacy ») en montrant le coût humain des migrations actuelles, en incitant les différents acteurs à diminuer ce coût humain, en appuyant les efforts de prévention de ces migrations, en participant à la rédaction en cours en 2018 de deux Pactes mondiaux, l’un sur les réfugiés, l’autre sur les migrations. Il s’agit en effet à la fois de défendre des normes et des valeurs fondamentales d’humanité, et aussi de faire face à l’imprévisible dans l’immédiat, par une action adaptée aux besoins locaux, conforme aux principes d’humanité, de subsidiarité et d’impartialité.

L’Ordre de Malte, fort d’une tradition de 900 ans, doit garder une approche à long terme comprenant à la fois une action humanitaire de terrain et une diplomatie bilatérale et multilatérale pour promouvoir le respect de la vie et de la dignité de la personne humaine, la paix et la réconciliation, la liberté religieuse. Il doit aussi rester attentif à l’évolution de la vulnérabilité d’un nombre croissant de personnes et se préparer à la perspective de mouvements de masse, causés par des changements climatiques, par des conflits armés, par des troubles intérieurs et par des déséquilibres économiques.

Près de cinquante Ambassadeurs ont participé à cette réunion et ont manifesté leur appréciation pour cet échange de vues et exprimé leur volonté de soutenir l’Ordre de Malte.

Michel Veuthey,

Observateur Permanent Adjoint
Mission Permanente d’Observation de l’Ordre Souverain de Malte auprès de l’Office des Nations Unies à Genève


Discours de l’Ambassadeur Stephano Ronca

Excellences, Ladies and Gentlemen,

Thank you for being with us today. 

Migrants in the world today amount to 253 million people 65 million of which are refugees or internally displaced people. From now to 2050 the world population will grow from 7.5 to 10 billion. Africa will double from 1.2 to 2.5 billion. The demographic issue is crucial and the increase of the migration flows reaching Europe is also huge. The average per-capita income in Europe is in fact around 35.000 euros while in Africa is 3.000.

If the leaderships of our countries will not intervene by planning and implementing coherent, consistent and humane responses to this phenomenon the consequences might be disastrous.

Migrations need in fact long term solutions while the time references of national politics are too often those of the elections. Migration is a global phenomenon, which requires collective decisions and actions. It is a permanent and growing issue to manage with care and vision and not as an emergency to face with partial and local solutions. No country can solve, by itself at national level the problems posed by migration.

The Order of Malta’s humanitarian action is spread around the world and covers many sectors.

Today we would like to illustrate to you how the Sovereign Order of Malta is, and can be, on the migration issue, a credible partner. You will be presented in the next interventions, the various areas of the Order’s activity, in providing help to refugees and migrants, and in supporting the Governments response. Search and rescue in the Mediterranean, legal support in France, integration and education in Germany and in various other countries, first aid along migration routes, medical support in the camps in Turkey, Lebanon, Iraq or Uganda, just to give some examples.

The Sovereign Order of Malta has its roots in accompanying, assisting and protecting pilgrims to the Holy Land and back already in the 11th century. But its role has evolved since then.

The Order has been for a long time and especially in the last decades, a reliable service provider to many Governments and international organizations. In 1989 it welcomed the massive number of refugees arriving from the Eastern European countries to the West. The Italian Relief Corps CISOM has been since 10 years on board of the naval units of the Coast Guards, Italian Navy and Guardia di Finanza in their search and rescue activity.

Other initiatives we have started in the field of migration concern trafficking in human beings. In this framework we have nominated a few months ago two ambassadors at large, one in Geneva and the other one in Lagos to fight trafficking. In the diplomatic field we are actively contributing in the process of drafting the Global Compacts on migrations and refugees at the United Nations in New York and Geneva. Moreover, a cooperation agreement with the European Commission is in force since 2009.

Libya is obviously another issue concerning the Order very much considering the fact that it is the bottleneck country where migrants remain stuck while trying to cross the sea and reach Europe. How dramatic their stay in Libya can be, is well known to all of you.

In the last few years, we received requests of support through Embassies and Official visits. We tried to give a positive answer when and where we could. Today we would like to better illustrate our competences and how partnerships with other countries can be established. At the end of the various presentations our experts operating on the field, who are with us today, will be at your disposal if you have questions or if you would like to receive more detailed information.


Documents complémentaires (en anglais)


 


Sur le même sujet

Yves Gazzo : Quelques réflexions sur les migrations

2017. De nos jours nous avons tendance, en Europe, en France, simples citoyens ou responsables  politiques, à commenter, à disserter, à s’opposer, sur le thème des migrations humaines.

Le Sommet humanitaire mondial doit se réunir à Istanbul les 23 et 24 mai 2016

Le Sommet humanitaire mondial doit se réunir à Istanbul les 23 et 24 mai 2016.

« La migration, un défi à gérer pour nos valeurs, nos communautés, notre civilisation »

« La migration, un défi à gérer pour nos valeurs, nos communautés, notre civilisation »