Méditerranée : près de 6.000 migrants et réfugiés secourus en cinq jours, selon le HCR

Article paru sur le site de de l’ONU le 24 mars 2017

Le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est dit préoccupé par des informations faisant état d’au moins deux naufrages ce jeudi au large de la Libye, en mer Méditerranée.

« Selon des informations recueillies auprès d’ONG, cinq corps sans vie d’hommes jeunes ont été récupérés alors qu’ils flottaient à environ 14 miles nautiques au large des côtes libyennes, non loin de deux canots pneumatiques vides et partiellement immergés », a déclaré le Directeur du bureau pour l’Europe du HCR, Vincent Cochetel, dans un communiqué de presse.

M. Cochetel a indiqué que, selon l’équipage médical du navire Golfo Azzurro, ces personnes ont toutes trouvé la mort par noyade dans les 24 heures précédant la récupération de leurs corps. « Toutefois, ces canots pneumatiques étant généralement bondés avec 120 à 130 personnes à leur bord, nous craignons que le nombre réel de morts pourrait être bien supérieur et que des dizaines de personnes pourraient avoir péri dans cette tragédie », s’est-il inquiété.

Jeudi après-midi, les ONG ont également reçu une demande de la part du Centre de coordination du sauvetage maritime à Rome concernant une troisième embarcation demandant de l’aide et naviguant encore dans cette zone.

« Ces tragédies sont survenues après une intense semaine d’arrivées via la Méditerranée centrale avec près de 6.000 migrants et réfugiés secourus en seulement cinq jours cette semaine », a précisé M. Cochetel.

Selon le HCR, environ 21.903 personnes ont traversé la mer Méditerranée en provenance de la Libye vers l’Italie depuis le début de l’année. Durant la même période en 2016, environ 18.777 personnes avaient également entrepris cette traversée périlleuse. Depuis début 2017, et à l’exclusion de cette toute dernière tragédie, environ 587 personnes ont trouvé la mort durant leur tentative de traversée de la Méditerranée vers l’Europe. L’année dernière a été l’année la plus meurtrière jamais enregistrée avec 5.096 décès.

Afin de « briser le modèle économique des passeurs », M. Cochetel a souligné la nécessité de disposer de voies légales crédibles pour les personnes ayant besoin de protection internationale, notamment via la réinstallation, des programmes de regroupement familial et le parrainage privé.


Sur le même sujet

Le HCR et ses partenaires en proie à des difficultés pour répondre aux besoins humanitaires

05/10/2015. Le Haut Commissaire Antonio Guterres a lancé un cri d’alarme lors de son allocution d’ouverture de la 66e session du Comité exécutif du HCR, le 5 octobre dernier.

Syrie : Russes et Américains continuent de collaborer

23/04/2016. Des réunions se tiennent en marge des pourparlers officiels.

Comment la CIA voit le monde en 2035

06/02/2017. Tous les 4 ans, le Conseil national du renseignement, essaie de réfléchir à ce à quoi pourra ressembler le monde de demain.