« L’islamisme est un danger, mais le vide spirituel de l’Occident est un danger plus grand encore »

Abdennour Bidar, philosophe et écrivain français, estime que ce n’est pas tant l’Islam fort qui pose problème en France et ailleurs en Occident, mais plutôt la désorientation générale, l’absence de projet commun et de spiritualité.

« Même là où le religieux fait son retour comme palliatif, l’homme contemporain n’a plus d’accès à son droit spirituel, d’essence métapolitique. C’est la tâche aveugle du système des droits de l’homme – cet ensemble de droits politiques et sociaux au centre desquels ne se trouve aucune idée de la transcendance qui habite le cœur de l’être humain. La modernité a entraîné, puis fait s’accélérer sans cesse, une telle mutation de la condition humaine que se sont effondrées toutes les grandes images religieuses et philosophiques qui avaient servi pendant des millénaires à nourrir notre conscience spirituelle de nous-mêmes et de notre place dans l’univers »

Lire l’article complet sur le site du journal Le Temps


Sur le même sujet

Mgr Gallagher: la liberté religieuse pour reconstruire le Moyen-Orient

22/05/2017. Selon Radio Vatican le prélat a insisté sur l’importance de la liberté religieuse dans ces pays, pour la plupart musulmans.

Notre-Dame : Hommage de nos présidents

16/04/2019. L’Ordre de Malte s’associe à l’émotion de toute la France et du monde entier devant le drame que nous venons de vivre à Paris.

«On assiste à une récession globale des valeurs démocratiques à travers le monde»

18/04/2017. Maina Kiai est le rapporteur spécial de l’ONU sur le droit de réunion pacifique et d’association. Après six années, il quittera cette fonction en juin sur un constat amer: partout la société civile recule.