Irak: trois humanitaires français portés disparus à Bagdad

Article paru sur le site du journal Le Figaro le 24/01/2020 par Georges Malbrunot

Trois membres de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient et un collaborateur irakien n’ont plus donné signe de vie depuis lundi.

Trois humanitaires français de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient et un collaborateur irakien ont disparu lundi à Bagdad, a-t-on appris vendredi auprès de l’association.

Leur probable enlèvement a eu lieu lundi en fin d’après-midi alors qu’ils circulaient en voiture aux alentours de l’ambassade de France dans la capitale irakienne, et depuis l’ONG est sans nouvelle d’eux. «Ils venaient de quitter leur hôtel et allaient en voiture à un rendez-vous à Bagdad», a déclaré Jeanne der Agopian, membre de SOS Chrétiens d’Orient à Paris.

Les trois humanitaires, «des hommes expérimentés», se trouvaient dans la capitale irakienne pour faire renouveler leur visa et accomplir des formalités administratives. SOS Chrétiens d’Orient est présent à Erbil et trois autres endroits du Kurdistan irakien.

«Nous avons perdu le contact téléphonique avec eux lundi en fin d’après-midi alors qu’ils étaient en voiture, ajoute Jeanne der Agopian. Le lendemain, leur hôtel nous a indiqué les avoir vus au petit-déjeuner, mais il s’est avéré que ce n’était pas eux.»

Depuis, l’ONG n’a reçu ni message, ni demande de rançon de la part de leurs éventuels ravisseurs. Les autorités irakiennes et l’ambassade de France à Bagdad ont été averties de leur disparition.

Nombreux dans les années qui ont suivi la chute de Saddam Hussein en 2003, les kidnappings d’étrangers se sont taris ensuite. La menace a changé de nature: il y a dix ans, elle émanait de groupes sunnites radicaux, hostiles à la présence américaine ou occidentale en Irak. Depuis la fin du califat territorial de l’organisation État islamique en 2017, la menace, réduite jusque-là, provient plutôt des milices chiites, opérant en marge de l’appareil sécuritaire irakien.

Fin décembre, un journaliste français qui se trouvait devant l’ambassade américaine à Bagdad, attaquée alors par des miliciens chiites pro-iraniens, avait été enlevé pendant environ vingt-quatre heures, avant d’être relâché.

Fondée en 2013, SOS Chrétiens d’Orient est également présente de manière permanente en Syrie, au Liban, en Jordanie et en Égypte. «Notre objectif est d’apporter une aide matérielle et un soutien moral aux chrétiens d’Orient et aux populations vulnérables», souligne-t-on au siège parisien de l’ONG.


Sur le même sujet

« Il faut défendre la diplomatie », conversation avec Pierre Vimont

25/07/2020 . Pierre Vimont revient sur les bouleversements intervenus dans la diplomatie ces derniers mois. Il propose une troisième voie pour reconquérir le multilatéralisme.

Sommet Humanitaire Mondial : les 5 responsabilités fondamentales

03/03/2016. Le Secrétaire général des Nations Unies appelle les parties prenantes à accepter 5 responsabilités fondamentales qu’il juge essentielles pour mieux servir l’humanité.

Soudan du Sud : un rapport de l’ONU met en lumière les abus meurtriers contre les civils à Yei

19/05/2017. « le conflit à Yei, en particulier, met en lumière le niveau d’impunité au Soudan du Sud, ce qui a contribué à nourrir des cycles de violence successifs partout dans le pays »