Afghanistan : six collaborateurs du CICR tués et deux autres portés disparus à la suite d’une attaque

Article paru sur le site du CICR le 08/02/2017

Six collaborateurs du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont été abattus en Afghanistan. Deux autres de leurs collègues sont portés disparus.

Composée de trois chauffeurs et de cinq employés locaux, l’équipe se rendait dans une région située au sud de la ville de Shibergan, dans la province de Jowzan, pour y acheminer des secours, lorsque leur convoi a été attaqué par des hommes armés non identifiés.

« Il s’agit d’un acte ignoble. Rien ne peut justifier le meurtre de nos chers collègues et amis », déplore Monica Zanarelli, cheffe de la délégation du CICR en Afghanistan. « À ce stade, il est trop tôt pour dire quel impact cet événement dramatique aura sur nos opérations en Afghanistan. Pour l’heure, nous souhaitons nous retrouver au sein de l’équipe et nous soutenir les uns les autres face à cet acte incompréhensible. Notre priorité est aussi de chercher à savoir ce qu’il est advenu de nos deux collègues encore portés disparus », précise Mme Zanarelli.

« Nous condamnons avec la plus grande fermeté cet acte qui semble avoir été commis délibérément contre nos collaborateurs. C’est une énorme tragédie et nous sommes extrêmement choqués », déclare quant à lui Peter Maurer, président du CICR.

« Nos collègues ne faisaient rien d’autre que leur travail, s’efforçant de manière totalement désintéressée d’apporter leur aide et leur soutien à la communauté locale. Nos pensées vont aux familles et aux proches de nos collègues qui ont été tués et de ceux dont nous sommes sans nouvelles », ajoute M. Maurer.

À l’heure qu’il est, on ignore encore qui sont les auteurs de cette attaque de même que les raisons qui les ont poussés à agir.


Sur le même sujet

Combien va coûter la reconstruction de Palmyre ?

07/04/2016. Matthieu Hoffstetter décrypte dans une longue enquête le coût potentiel de la reconstruction de la cité antique.

Sud-Soudan : de la pénurie alimentaire à la famine

21/03/2016. Au Sud-Soudan, plus de 40 000 personnes risquent actuellement de mourir de faim et plus de 2,8 millions de personnes ont besoin d’aide.

Joseph Yacoub : «Quelle identité pour la Syrie de demain ?»

L’historien des minorités chrétiennes en Orient rappelle que la Syrie est un pays aux identités anciennes et multiples.