Filippo Grandi appelle les gouvernements à intensifier la diplomatie

« Le monde a changé, le phénomène des réfugiés a changé, le HCR a changé, mais le principe n’a pas changé »

C’est en ces termes que le nouveau Haut-commissaire pour les réfugiés de l’ONU, Filippo Grandi a souligné  ses priorités en tant que nouveau chef du HCR.

Un engagement qui risque d’être difficile à maintenir alors le HCR constate un manque de financement important. Selon Filippo Grandi l’agence aurait terminé l’année avec environ 50% de son budget, n’ayant reçu que 3 milliards de dollars sur les 7 milliards demandés dans le budget fondé sur les nécessités.

Le nouveau Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a marqué son entrée en fonctions début janvier 2016 à Genève en espérant que la communauté mondiale parviendra à trouver des solutions à la crise créée par les déplacements massifs de population en s’attaquant aux causes profondes des déplacements.

« Malgré toutes ces catastrophes, malgré le fait que nous soyons en mode d’urgence, il ne faut pas oublier que la deuxième partie de notre mandat c’est la recherche de solutions pour les problèmes des réfugiés » a insisté le Haut-commissaire pour les réfugiés.

Filippo Grandi, arrive à la tête du HCR alors qu’un nombre record de personnes fuient les guerres et les persécutions, dont plus d’un million de réfugiés et de migrants qui ont traversé la Méditerranée vers l’Europe en 2015. Notant qu’il y a actuellement environ 60 millions de personnes déplacées dans le monde en conséquence de conflits dans des pays divers comme le Soudan du Sud et la Syrie, M. Grandi s’est engagé à travailler étroitement avec les partenaires de l’ONU. Il a exhorté les gouvernements à investir davantage d’énergie et de ressources à la résolution des guerres et des conflits et à apporter des solutions aux causes de la crise des réfugiés ainsi qu’à intensifier les efforts diplomatiques pour trouver des solutions aux conflits et aux abus qui génèrent des migrants et des réfugiés.

De nationalité italienne et âgé de 58 ans, M. Grandi succède à la tête du HCR à Antonio Guterres, qui a occupé ce poste pendant 10 ans.

Lire les articles sur le site des Nations Unies 


Sur le même sujet

Vers quels pays ont fui les 74,8 millions de personnes contraintes à l’exil ?

20/06/2019. Le Proche-Orient, l’Amérique du Sud et l’Afrique restent les régions les plus touchées.

« Quel que soit le danger, on ira là-bas »

30/10/2019. Des migrants secourus en mer sur une embarcation de fortune : cette scène, devenue tristement courante en Méditerranée, se reproduit aussi de plus en plus souvent dans la Manche.

Pierre Brochand: «L’immigration est le défi le plus redoutable auquel nous sommes confrontés» (1/2)

21/02/20. L’ancien directeur-général de la DGSE estime que les problèmes posés par l’immigration devraient être la priorité des États.