L’accord à courte vue entre l’UE et la Turquie

Alors qu’il devient évident que l’hiver et les contrôles stricts aux frontières ne suffiront pas à dissuader les migrants et les réfugiés de tenter de rejoindre l’Europe, l’Union européenne (UE) vient de passer un accord avec la Turquie sur un fonds de 3 milliards d’euros afin de juguler l’afflux « avec effet immédiat ».

L’accord, conclu lors d’un sommet à Bruxelles activera un plan d’action commun mis au point en octobre, malgré les critiques des défenseurs de droits de l’homme et des spécialistes des migrations, qui lui reprochent de ne prendre en compte qu’une vision à court terme et de poser plus de questions que de réponses.

Lire l’article complet sur le site d’IRIN


Sur le même sujet

«C’est quand la paix est revenue en Afrique que se sont déclenchées les migrations»

29/06/2018. «C’est quand la paix est revenue en Afrique que se sont déclenchées les migrations»

La France va accueillir les premiers migrants évacués de Libye

20/11/2017. L’Ofpra a auditionné au Niger des demandeurs d’asile. Une européanisation du dispositif reste la condition sine qua non de sa réussite.

ONG en Méditerranée : les secours en mer ne créent pas d’«appel d’air»

18/11/2019. Deux chercheurs italiens contestent la corrélation entre présence des ONG en mer Méditerranée et nombre de départs de bateaux clandestins des côtes libyennes.