Mercredi 17 Octobre 2018
 

A la Une

Russes et Occidentaux s’affrontent à Munich

Le ton est monté entre dirigeants russes et occidentaux, samedi 13 février à la conférence sur la sécurité de Munich, à propos de la Syrie, de l’Ukraine et de la crise migratoire, au cours d’échanges dont la dureté fait douter des chances de réussite de l’accord conclu vendredi dans la même ville, en vue d’une trêve temporaire en Syrie.

Le premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a d’ailleurs reconnu que « le tableau était encore plus sombre qu’en 2007 », l’année où le président Poutine était intervenu devant la même conférence.

Juste avant son arrivée à Munich, M. Medvedev avait d’ailleurs mis en garde les Américains et leurs alliés arabes en Syrie contre une « nouvelle guerre mondiale », dans un entretien accordé au quotidien allemand Handelsblatt, où il qualifiait aussi la Russie de « plus grande puissance nucléaire mondiale ».

Lire l’article complet paru dans « Le Monde »


Sur le même sujet

La crise du multilatéralisme et l’avenir de l’action humanitaire

30/11/2016. « La crise consiste justement dans le fait que l’ancien meurt et que le nouveau ne peut naître : pendant cet interrègne on observe les phénomènes morbides les plus variés »

Conférence de presse organisée par l’Ordre de Malte : défis et opportunités du phénomène migratoire.

11/11/2015 . Peuples fuyant la guerre : secours, assistance, intégration. Vers le sommet humanitaire mondial …

Les trois priorités du directeur général de l’ONU à Genève

30/12/2015. En 2016 : Objectifs de développement durable, solutions à la crise migratoire et résolution des conflits, sont à l’agenda de Michael Moller.