Vendredi 19 Octobre 2018
 

A la Une

Inauguration d’équipement néonatal au pavillon Ste Fleur

La maternité Sainte Fleur est une maternité gérée par l’Ordre de Malte France à Madagascar.

Intégrée au complexe « Mère Enfant » malgache, c’est la maternité la plus performante d’Antananarivo pour assurer le suivi des patientes, les aider à préparer avec confiance leur accouchement et donner la vie en toute sécurité grâce à des soins de haut niveau. Elle assure une grande attention aux nouveau-nés, tout particulièrement aux prématurés.

L’Ambassadeur de France, Madame Véronique Vouland-Aneini, a inauguré mercredi 6 avril 2016, des équipements de soin néonatal indispensables à l’amélioration de la prise en charge des naissances prématurées au Pavillon Sainte Fleur, maternité en pointe à Madagascar dans ce domaine.

En présence de l’Ambassadeur de l’Ordre de Malte, Mme Véronique de la Rochefoucauld, du Directeur du complexe mère-enfant, le Pavillon Sainte Fleur, M. Dominique Jacqmin, de l’Attaché de coopération et d’action culturelle (SCAC), Andrzej Rogulski et de la Conseillère santé auprès de l’Ambassade de France à Madagascar, Mme Christine Bellas-Cabane, l’Ambassadeur de France a visité le Pavillon Sainte Fleur, une maternité gérée par l’Ordre de Malte France à Madagascar.

Fin novembre 2015 a été signée entre l’Ambassade de France à Madagascar et le Pavillon Sainte Fleur, une convention de subvention portant sur le financement d’un montant de 29 millions d’ariary (8500 €) afin de soutenir un projet de néonatologie en permettant l’achat d’un incubateur et d’un moniteur cardio-respiratoire, équipements indispensables pour l’atteinte des objectifs de diminution du taux de mortalité néonatale.

Lire l’article sur le site de l’Ambassade de France à Madagascar 


Sur le même sujet

Lutte contre la traite des personnes : la détermination des Etats doit se transformer en action, souligne l’ONU

27/09/2017. António Guterres a rappelé que des dizaines de millions de personnes étaient victimes du travail forcé, de l’asservissement, du recrutement comme enfants soldats et d’autres formes d’exploitation et d’abus.

Les solidarités face aux flux migratoires : quelles marges de manœuvre en France aujourd’hui ?

Janvier 2018. Quelles marges de manœuvre en France aujourd’hui ? Une étude du groupe URD.