Mardi 11 Décembre 2018
 

A la Une

« L’inaction a parfois un coût bien pire que l’action »

Depuis le printemps arabe la situation du monde musulman connait une évolution sanglante. Le désert syrien est devenu un « espace » où s’affrontent islam modéré et islam fondamentaliste.

L’instabilité dans la région a conduit à la mort de près de 250 000 personnes et au déplacement de près de 4 millions de réfugiés. Comment expliquer l’internationalisation d’un conflit initialement local ? L’Union européenne, directement concernée par la menace terroriste qui émane de la région, a-t-elle un rôle à jouer dans le processus politique ? Le cas échéant, de quelle manière ?

Entretien et éléments de réponse avec Jean-Pierre Filiu, Professeur à Sciences Po (Paris), également enseignant dans les universités de Columbia (New York) et de Georgetown (Washington). Il a récemment publié « La Révolution arabe, dix leçons sur le soulèvement démocratique » aux éditions Fayard.

Lire l’article complet sur le site de la Fondation Robert Schuman


Sur le même sujet

L’OIM et le HCR font une déclaration commune sur la crise au Yémen

03/08/2016. Le conflit sévit depuis près d’un an et les affrontements ont déplacé de force près de 2,4 millions de personnes.

Migration et développement : trois graves erreurs

20/09/2018. Divers travaux scientifiques récents mettent à mal des préjugés sur les migrations qui nourrissent les peurs et font le lit des positions extrêmes.

Stephen Smith : «Au sud du Sahara, 40 % de la population a moins de… 15 ans»

06/02/2018. Le journaliste et universitaire publie un ouvrage saisissant sur la dynamique migratoire africaine.