Syrie : sombre anniversaire après 7 ans de guerre civile

Article paru sur le site de l’Ordre Souverain de Malte le 09/03/2018

Après 7 ans, les violences dues à la guerre civile syrienne continuent d’être cause de souffrances énormes pour des millions de civils au Moyen-Orient.

“La situation désespérée en Ghouta orientale est une répétition horrible et prévisible des états de siège déjà connus dans des villes comme Homs et Alep”, déclare Janine Lietmeyer, chef de groupe pour la Syrie et le Liban auprès de Malteser International, l’agence de secours international de l’Ordre de Malte. “A Idleb, 300 000 nouveaux déplacés dépendent entièrement de l’aide humanitaire. Les travailleurs humanitaires syriens qui ont risqué leur vie ces sept dernières années – médecins, infirmiers et sages-femmes – se trouvent aujourd’hui dans un état d’épuisement total. Ils méritent notre pleine solidarité et notre soutien”.

La précarité de la situation et l’insécurité générale ne sont pas les seuls problèmes auxquels les agences humanitaires doivent faire face.

Selon Janine Lietmeyer, les travailleurs humanitaires présents en Syrie sont acusés d’avoir perdu leur neutralité. “La présence dans le conflit de nombreuses factions différentes et les violations continues du droit international humanitaire peuvent amener à penser que tous les acteurs à l’intérieur même de la Syrie sont politiquement corrompus. Mais l’accès aux zones où la population est en souffrance ne s’obtient qu’à travers des négociations avec les parties en conflit et sous leur contrôle. Pour les travailleurs humanitaires, l’objectif principal est d’apporter de l’aide à des millions de civils qui dépendent de ces aides depuis le début de la guerre”.

Il n’existe plus désormais de superlatifs pour exprimer les dimensions tragiques de la guerre civile syrienne. Le conflit a été décrit comme le conflit comptant le plus grand flux de réfugiés, les plus intenses bombardements d’institutions civiles, les crimes de guerre les plus brutaux et le plus haut nombre de résolutions de l’ONU en échec.

Malteser International est actif en Syrie depuis 2013. Il y fournit une assistance médicale et des aides vitales aux déplacés, en coopération avec les organisations locales syriennes. Le travail de Malteser International dans le pays comprend également le soutien de trois structures sanitaires de base, d’une clinique mobile, d’une maternité et clinique pédiatrique. Financée par le Ministère des Affaires étrangères allemand, l’Agence prévoit aujourd’hui d’étendre ses aides à la partie occidentale d’Alep et d’Idleb. Au cours des prochaines semaines, des biens de première nécessité seront distribués à 440 000 personnes environ.


Sur le même sujet

Discours prononcé par le président du CICR au Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine

18/10/2016. Discours de Peter Maurer sur ses activités et les défis liées à la paix et à la sécurité en Afrique en matière de prestation d’assistance humanitaire dans les situations de crise et de conflit.

L’abnégation récompensée d’un chirurgien du Soudan du Sud

28/09/2018. Evan Atar Adaha est le lauréat 2018 du Prix Nansen décerné à Genève par le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés.

Soudan du Sud : Violations massives des droits de l’homme

11/03/2016. Un nouveau rapport fournit des « détails épouvantables » sur de terribles violations des droits de l’homme