Les recommandations du HCR pour résoudre la situation des réfugiés

En prévenant que l’Europe devait agir vite pour résoudre l’actuelle situation de réfugiés, le chef du HCR a publié un plan d’action en six points avant la conférence clé des dirigeants des pays de l’Union européenne et de la Turquie à Bruxelles.

Filippo Grandi, le chef du HCR, a appelé à une direction et un engagement politiques forts, guidés par une vision à long terme pour remédier à ce qu’il qualifie « de crise de la solidarité au niveau européen en même temps qu’une crise de réfugiés. »

« L’échec collectif pour mettre en œuvre les mesures convenues par les États membres de l’UE dans le passé a conduit à l’escalade actuelle de la crise », a-t-il ajouté.

La situation se détériore rapidement avec plus de 30 000 personnes se trouvant aujourd’hui en Grèce, dont près de la moitié d’entre elles à Idomeni tout près de la frontière avec l’ex-République yougoslave de Macédoine.

Le Haut-Commissaire Filippo Grandi a proposé un programme aux États membres de l’UE pour gérer et stabiliser la situation des réfugiés. Le plan comprend six points clés, à considérer comme des recommandations d’ordre général 

  • Mettre en œuvre pleinement l’approche des « centres d’enregistrement » et la relocalisation des demandeurs d’asile depuis la Grèce et l’Italie,
  • Renforcer le soutien à la Grèce pour gérer la situation d’urgence humanitaire dans ce pays,
  • Assurer la conformité avec toutes les lois et directives européennes en matière d’asile entre les États membres,
  • Mettre à disposition davantage de voies légales et plus sûres pour que les réfugiés puissent rejoindre l’Europe dans le cadre de programmes facilités,
  • Protéger les personnes à risque,
  • Développer à l’échelle européenne des systèmes de responsabilité envers les demandeurs d’asile.

Lire l’article complet sur le site du HCR


Sur le même sujet

La réalité des faits sur le phénomène de la migration dans une ère post-vérité

17/11/2016. Quelques-unes des post-vérités les plus prépondérantes sur la migration et les réfugiés, et les faits qui les contredisent.

Pierre Brochand: «L’immigration est le défi le plus redoutable auquel nous sommes confrontés» (1/2)

21/02/20. L’ancien directeur-général de la DGSE estime que les problèmes posés par l’immigration devraient être la priorité des États.