Malteser International aide en Inde

Article publié sur le site Malterser International le 01/09/2017

Des pluies torrentielles se sont abattues en Asie du Sud au cours de la dernière mousson. De nombreuses régions en Inde, au Népal et au Bangladesh ont été inondées.

Plus de 1.200 personnes ont déjà péri dans les inondations. Le district de Saharsa, en Inde, à la frontière avec le Népal, n’avait pas connu de telles inondations depuis des années. Les villages, routes et champs sont sous les eaux, les écoles sont fermées. Les populations ne peuvent que circuler en bateau. Dans ce contexte, le risque de propagation de maladies est grand.

Depuis un an, nous travaillons en Inde avec notre partenaire SSK, dans le district de Saharsa pour aider les populations à mieux se préparer face aux inondations, la région étant régulièrement touchée par la montée des eaux. Afin que les installations sanitaires, latrines, et pompes à eau ne soient pas inondées, nous les avons construites en hauteur. Nos équipes établissent des plans de prévention des catastrophes avec les communautés locales, afin de mieux les protéger aux catastrophes que celle-ci et de renforcer leurs capacités de résilience. Avec son partenaire, Malteser International a distribué des bateaux, afin que les populations puissent se déplacer même pendant les inondations. Des jerrycans sont également distribués afin que les communautés puissent avoir accès à l’eau potable. Grâce à des postes de santé récemment installés, les populations ont accès aux soins.


Sur le même sujet

Le MOAS et l’Ordre de Malte sauvent la vie des migrants

10/03/2016. Malgré la fermeture des frontières européennes, les migrants tentent toujours d’atteindre la Grèce.

L’Ordre de Malte en Hongrie intensifie ses activités d’assistance pour aider la population syrienne

27/12/2018. L’Ordre de Malte est toujours présent dans la région pour aider la population locale par ses activités médicales et humanitaires.

La résolution de l’ONU laisse espérer un changement de cap de Moscou sur la Syrie

19/12/2016.Votée à l’unanimité au Conseil de sécurité des Nations unies dimanche, elle devrait permettre le déploiement rapide d’observateurs à Alep.