Les religions de Terre Sainte ne désespèrent pas de la paix

15/10/2015.  Mardi 13 octobre, des chefs religieux de plusieurs confessions ont rencontré l’ancien président israélien, Shimon Peres, au centre Peres pour la paix, à Tel-Aviv. « Ensemble contre la terreur et les violences au nom de Dieu » : tel était le message de cette rencontre convoquée en urgence par l’ancien président israélien, qui. à 92 ans, reste une autorité morale respectée en Israël et sur la scène internationale.

Les chefs religieux ont par ailleurs appelé au calme et à respecter la sainteté et la dignité de chaque vie humaine. Les attaques des deux côtés ne servent à rien, ont-ils soutenu.

Lire l’article sur le site de Radio Vatican 


Sur le même sujet

« Conférence internationale sur la liberté, la citoyenneté, la diversité et la complémentarité ».

28/04/2017. Lors de son voyage en Égypte, le pape François s’est penché sur le dialogue islamo-chrétien. À travers cette visite, il est venu soutenir les chrétiens du Moyen-Orient.

« Le choc de l’islam avec la modernité est une déflagration qui fait trembler le monde »

12/07/2019. Le père Henri Boulad est connu pour ses prises de positions sans concessions sur l’islam. Il insiste sur la nécessité d’un dialogue entre chrétiens et musulmans qui ne laisse aucune place à la « compromission et au mensonge ».

« L’islamisme est un danger, mais le vide spirituel de l’Occident est un danger plus grand encore »

27/10/2015. Abdennour Bidar, philosophe et écrivain français, estime que ce n’est pas tant l’islam fort qui pose problème en France et ailleurs en Occident, mais plutôt la désorientation générale, l’absence de projet commun et de spiritualité.