Jeudi 17 Janvier 2019
 

A la Une

Le HCR et ses partenaires en proie à des difficultés pour répondre aux besoins humanitaires

05/10/2015. Le Haut Commissaire Antonio Guterres a lancé un cri d’alarme lors de son allocution d’ouverture de la 66e session du Comité exécutif du HCR, le 5 octobre dernier.

La crise mondiale de réfugiés est grave au point que le HCR et d’autres agences sont en proie à des difficultés pour répondre à tous les besoins humanitaires.

Avec plus de 60 millions de réfugiés, de demandeurs d’asile et de déplacés internes dans le monde aujourd’hui, le Haut Commissaire souligne que « L’une des conséquences de ce phénomène est le rétrécissement de l’espace humanitaire qui a rendu beaucoup plus dangereux le travail des organisations comme le HCR. Les grandes crises interconnectées en République arabe syrienne et en Iraq, qui ont déraciné plus de 15 millions de personnes, constituent une parfaite illustration de cette évolution, et il ne s’agit pas du seul cas. »

A cela s’ajoute par un grave déficit financier. Avec la croissance exponentielle des besoins humanitaires qui dépassent inévitablement le niveau d’appui des donateurs, l’écart entre les besoins et les ressources disponibles ne cesse de s’élargir.

Lire l’article complet sur le site de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés


Sur le même sujet

Méditerranée : près de 6.000 migrants et réfugiés secourus en cinq jours, selon le HCR

24 mars 2017. Le HCR s’est dit préoccupé par des informations faisant état d’au moins deux naufrages ce jeudi au large de la Libye, en mer Méditerranée.

Migrations : faut-il avoir peur de l’Afrique ?

17/03/2018. Pour le journaliste Stephen Smith, invité de « Répliques » aux côtés de Serge Michaïlof, chercheur à l’Iris, « l’aide au développement est une prime à la migration ».

A Davos, le compte à rebours est lancé pour résoudre la crise migratoire

22/01/2016. Plusieurs participants à cette réunion de l’élite mondiale ont dit que l’Europe jouait sa survie face à l’afflux de migrants.