L’aide humanitaire d’urgence au cœur de la conférence des ambassadeurs

Article publié sur le site Carenews le 04/09/2019

La 27e édition de la Conférence des ambassadeurs et des ambassadrices s’est achevée le 30 août, dans la foulée du G7 de Biarritz. Au programme de ce rendez-vous annuel de la diplomatie française : l’aide humanitaire d’urgence et, notamment, une table ronde à laquelle la fondation Veolia était conviée pour témoigner de l’opération menée en 2018 en Indonésie.

Chaque année, la diplomatie française se réunit à Paris fin août pour l’annonce des orientations qui guideront le travail des représentants de la France à l’étranger et auprès des organisations internationales. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, a ainsi annoncé le renforcement des moyens alloués par la France à l’aide humanitaire d’urgence : l’aide publique au développement augmente avec l’objectif de 0,55 % du revenu national brut en 2022 et l’aide humanitaire sera triplée pour en porter le montant global de 150 millions € à 500 millions € d’ici 2022.

Le Centre de crise et de soutien (CDCS) du quai d’Orsay, en première ligne lors des catastrophes humanitaires, a sollicité la fondation Veolia, son partenaire de longue date, pour témoigner sur l’opération menée à Palu, en 2018, après le séisme et le tsunami qui ont touché l’Indonésie. Thierry Vandevelde, délégué général de la fondation Veolia, est intervenu lors d’une table ronde aux côtés du directeur général du CDCS, Eric Chevallier, du colonel Patrick Gindre, chef du centre opérationnel de gestion interministérielle des crises, et de l’ambassadeur de France en Indonésie, Jean-Charles Berthonnet.

A Palu, des experts Veoliaforce, volontaires du groupe Veolia, s’étaient joints au détachement de la Sécurité civile française mandaté par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour déployer des unités mobiles de potabilisation de l’eau. Jugée exemplaire, l’opération illustre la capacité de “l’Equipe France” à croiser ressources publiques et expertises privées pour apporter la meilleure réponse en situation d’urgence humanitaire.

Discours de clôture de la conférence


Sur le même sujet

Les intérêts stratégiques de l’Union européenne

26/09/2016. L’évocation des défis majeurs que la communauté internationale affronte actuellement fournit logiquement la trame de l’agenda stratégique de l’Europe.

La présence inédite du Saint-Siège à la réunion du groupe de Bilderberg

07/06/2018. Ce club fermé réunit annuellement des personnes à hautes responsabilités.

L’ONU envoie le docteur Salamé au chevet de la Libye

22/06/2017. Le nouvel envoyé spécial des Nations unies, le Libanais Ghassan Salamé, est un intellectuel réputé et un diplomate chevronné. Il remplace l’Allemand Martin Kobler.