Le « Global Risks Report 2016 » est publié

Le « Global Risks Report 2016 » présente les éclairages de près de 750 experts sur l’impact et la probabilité de 29 risques majeurs sur une période de 10 ans. Les risques sont divisés en cinq catégories :

  • Economiques,
  • Environnementaux,
  • Géopolitiques,
  • Sociétaux,
  • Technologiques.

Le rapport examine également les interconnexions entre les risques, et à travers cette analyse explore trois zones où les risques mondiaux ont le plus grand potentiel d’impact sur la société. Ce sont le concept des « inhabilitée citoyenne», l’impact du changement climatique sur la sécurité alimentaire, et le potentiel de pandémies à menacer la cohésion sociale.

Le rapport pose également un regard en profondeur sur la façon dont le paysage de la sécurité mondiale pourrait évoluer à l’avenir et partage ces résultats pour examiner les tendances actuelles et la conduite possible à mener pour l’avenir de la sécurité internationale.

La publication du rapport a donné lieu à une conférence 

Intervenants :

  • Adrian Monck : directeur de la participation publique et des fondations, Forum économique mondial
  • Margareta Drzeniek Hanouz, directrice de la compétitivité et les risques mondiaux, Forum économique mondial
  • John Drzik, président, Risque mondial et Spécialités, Marsh
  • Espen Barth Eide, directeur des affaires géopolitiques, Forum économique mondial
  • Cecilia Reyes, Directrice de la gestion des risques, Zurich Insurance Group

Télécharger le rapport


Sur le même sujet

Syrie : L’hôpital pédiatrique soutenu par Malteser International bombardé

18/11/2016. De nouvelles attaques sur le dernier hôpital pédiatrique de la ville.

L’Eau en crise(s) « Interview exclusive de Abdoulaye Sene et Patrick Lavarde, coprésidents du Forum Mondial de l’Eau de Dakar 2021 ».

28/02.2020. En mars 2021, à Dakar, le 9ème Forum Mondiale de l’Eau doit être un moment majeur pour remobiliser la communauté internationale et les acteurs de l’eau.

Peter Maurer: «L’impact que le Covid-19 pourrait avoir sur les victimes de la guerre est terrifiant»

28/03/2020. « Si, comme le dit l’adage, la vérité est la première victime de la guerre, la seconde pourrait bien être une chose à laquelle le monde entier accorde une grande importance par les temps qui courent: les soins de santé. »