Diplomatie humanitaire : relever les défis du 21ème siècle

10/11/2015 . Cours magistral donné par le Grand Chancelier à la SIOI.

Avec 60 millions de personnes déplacées dans le monde et 20 millions de personnes fuyant les guerres, la violence et la pauvreté, la diplomatie humanitaire est confrontée à des niveaux inédits de désespoir parmi de nombreuses et diverses populations. Dans un cours magistral donné ce matin à Rome au sein de l’Institut SIOI (La Société italienne pour l’Organisation internationale) le Grand Chancelier de l’Ordre souverain de Malte, Albrecht Boeselager, a décrypté les énormes défis rencontrés par toutes les institutions et agences humanitaires.

L’augmentation des acteurs non-étatiques, l’utilisation d’armes non-conventionnelles et le mépris pour l’application des lois humanitaires sont autant de forces qui entravent l’action humanitaire à une époque où elle est la plus nécessaire, a expliqué le Grand Chancelier.

Lire l’article complet sur le site de l’Ordre de Malte


Sur le même sujet

Les trois priorités du directeur général de l’ONU à Genève

30/12/2015. En 2016 : Objectifs de développement durable, solutions à la crise migratoire et résolution des conflits, sont à l’agenda de Michael Moller.

Rufin – Girard: quelle diplomatie pour la France?

16/02/2016. Dans cet interview publié dans le journal Le Figaro (Vincent Tremolet de Villers) Jean-Christophe Rufin et Renaud Girard font l’état des lieux de notre diplomatie.