A la Une

Conférence « Migrants et réfugiés » à Rome: message du pape François et action de l’Ordre de Malte

Article paru sur le site de l’Ordre Souverain le 29/05/2018

C’est par le témoignage émouvant de Sœur Angel Bipendu, médecin du Corps italien de Secours de l’Ordre de Malte, qu’a commencé la conférence « Migrants et réfugiés : le message du pape François et les actions de l’Ordre de Malte » qui s’est tenue ce matin à la Villa Magistrale, l’un des sièges extraterritoriaux de l’Ordre à Rome. La conférence, qui comprenait deux parties, avait pour thème central les dix ans d’assistance médicale en mer du Corps italien de Secours dont les médecins et infirmières ont été les premiers à embarquer sur les navires des autorités italiennes en Méditerranée. Au cours de ces dix années, quelque 200 000 personnes ont été aidées et secourues après des voyages angoissants à bord de « radeaux-jouets qu’une aiguille suffirait à percer » selon les propres mots de Sœur Angel.

Les engagements diplomatiques de l’Ordre de Malte et l’action humanitaire de son agence internationale de secours, Malteser International, pour venir en aide aux réfugiés syriens, aux personnes déplacées d’Afrique et à celles d’Amérique centrale et du Sud – où le phénomène migratoire est tout aussi dramatique – ont été soulignés au cours de la conférence à laquelle ont participé des ambassadeurs, des représentants du Saint-Siège, des politiciens et des journalistes. « Un phénomène d’une telle ampleur ne peut pas être arrêté par des murs ou d’autres barrières ni par des solutions d’urgence localisées. Il s’agit d’une expérience globale qui exige des choix complexes, intégrés et collectifs », a déclaré le secrétaire général des Affaires étrangères de l’Ordre de Malte, l’ambassadeur Stefano Ronca.

L’Ordre de Malte, avec ses associations et ses structures opérationnelles, est activement engagé tant dans les pays d’origine que dans les pays d’arrivée. En Allemagne et en France l’Ordre mène de nombreux programmes d’accueil et d’intégration avec la conviction que l’intégration n’est pas « seulement une assimilation mais un processus à double sens essentiellement ancré dans la reconnaissance mutuelle de la richesse culturelle de l’autre », pour reprendre les mots du pape François, également cités ce matin.

Ce sont précisément ces mots qui ont inspiré la seconde partie de la conférence qui a abordé le sujet de la géopolitique à l’époque du pape François. Par ailleurs, la discussion a également porté sur les nombreux appels du Saint-Père à mettre fin aux atrocités de la guerre, à défendre la dignité des hommes et des femmes, à condamner la violence et les abus liés à la traite des êtres humains et à protéger notre planète.


Sur le même sujet

Le Portugal ne rechigne pas à accueillir des réfugiés

01/04/2016. Face à la désertion des régions rurales et une démographie en déclin, le gouvernement portugais met en place les structures pour accueillir 10 000 Syriens, Irakiens et Afghans

Conflit au Yémen : 2,4 millions de déplacés internes

08/03/2016. Après un an de conflit au Yémen le chiffre de 2 430 178 personnes déracinées au Yémen est mentionné dans le tout dernier rapport dirigé conjointement par le HCR et l’OIM

Pierre Brochand: «L’immigration est le défi le plus redoutable auquel nous sommes confrontés» (1/2)

21/02/20. L’ancien directeur-général de la DGSE estime que les problèmes posés par l’immigration devraient être la priorité des États.