A la Une

18 décembre 2020 : JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANTS

Par Michel Veuthey 

Il y a 20 ans, l’Assemblée générale des Nations Unies a institué le 18 décembre comme « Journée internationale des migrants ». Aujourd’hui, la sécurité des migrations et, plus généralement, la mobilité humaine sont des questions plus pressantes que jamais. La pandémie Covid-19 exacerbe les problèmes préexistants et pose de nouvelles menaces aux personnes en déplacement.

La prise en charge des migrants est une priorité pour l’Ordre de Malte. L’Ordre de Malte est présent tout au long de leur voyage – dans les pays d’origine, aux frontières, dans les pays d’accueil et les destinations finales – et aide les réfugiés, les personnes déplacées et les migrants dans une trentaine de pays à travers le monde. Dans divers pays européens, l’Ordre de Malte développe des programmes d’assistance juridique, psychosociale et médicale pour les migrants et les demandeurs d’asile. Il existe également des cours spécifiques pour faciliter l’intégration et l’apprentissage de la culture et de la langue locales.

Les migrants sont particulièrement vulnérables à la traite des êtres humains. L’Ordre de Malte participe à la prévention et à la lutte contre la traite des êtres humains en sensibilisant à ce fléau contemporain (voir :www.adlaudatosi.org), en partageant les meilleures pratiques (voir : www.christusliberat.org) et en promouvant l’action (avec un cours en ligne pour les aidants : www.cuhd.org).

La « Journée internationale des migrants » est commémorée une semaine après l’anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, et devrait nous aider à prendre conscience de l’importance de garantir la protection des droits fondamentaux de l’homme à tous, migrants, communautés d’origine, communautés de transit et communautés de destination. Ce n’est pas seulement une question juridique et humanitaire, c’est aussi une question de sécurité : sécurité des migrants, sécurité des communautés, des nations, des régions, ainsi que sécurité de l’humanité dans son ensemble.

Michel Veuthey, Ambassadeur de l’Ordre de Malte pour combattre la traite d’êtres humains


Sur le même sujet

L’impossible retour des chrétiens d’Orient en Irak ?

02/11/2016. La bataille de Mossoul assombrit l’avenir des chrétiens irakiens.

Le système humanitaire est-il divisé en castes ?

30/09/2015. De tous les réfugiés, les Syriens sont devenus les chouchous. L’impression qu’ils reçoivent un traitement préférentiel entache les principes humanitaires.

Le Pape François reçoit le Grand Maitre de l’Ordre de Malte : grande attention à la crise des refugiés

28/06/2019. Fra’ Giacomo Dalla Torre a présenté les principaux engagements et objectifs dans le domaine médical, social et diplomatique.