Un mois d’intervention russe en Syrie : le premier bilan

Au 30 octobre, en à peine un mois, la campagne syrienne a apporté une série de succès tangibles à la Russie, au moment même où elle semblait en difficulté.

Le 28 septembre 2015, à New York, Vladimir Poutine, annonce à la communauté internationale qu’il engage une intervention armée contre les mouvements djihadistes en Syrie. Près d’un mois plus tard, le 22 octobre 2015, à Sotchi, il met avant les résultats obtenus en Syrie pour conforter sa vision du monde.

D’une tribune internationale à l’autre et en à peine un mois, l’opération russe est présentée comme un « game changer » par les Russes mais également par leurs partenaires.

Quels sont, au juste, les résultats de cette intervention ? Ont-ils changé la donne dans la région et au-delà ? Éléments de réponse avec Cyrille Bret,  maître de conférences à Sciences-Po Paris et co-directeur du site de géopolitique eurasiaprospective

Lire l’analyse sur le site Diploweb 


Sur le même sujet

La culture, ce nouvel instrument de diplomatie

05/04/2019. À chaque concert de l’Orchestre symphonique de Montréal en Europe, défilent gens d’influence et investisseurs potentiels, le tout orchestré par les réseaux diplomatiques canadiens traditionnels. Signe que la diplomatie de l’influence est plus que jamais à l’avant-scène.

Que font les diplomates ?

17/02/2017. Les réponses de Pierre Morel, Ambassadeur, directeur de l’observatoire Pharos, Christian Lequesne, Professeur à Sciences Po, et Maurice Vaïsse, Professeur d’histoire des relations internationales.

A Aix-la-Chapelle, Guterres plaide pour le multilatéralisme face au désordre géopolitique

30/05/2019. « Jamais les institutions de l’après-guerre et leurs valeurs sous-jacentes n’ont été aussi érodées et mises à l’épreuve. La vérité est que nous avons collectivement considéré trop de choses comme acquises »