Mardi 25 Septembre 2018
 

A la Une

SE Albrecht von Boeselager : L’âge de la chevalerie peut nous montrer comment aider les réfugiés d’aujourd’hui

Nous devons prendre des mesures efficaces et durables pour stopper cette crise migratoire.

« La crise des réfugiés a marqué cette fin d’année 2015. Trouver une solution à ce sera un des défis politiques urgents de 2016. Il peut peut-être paraître surprenant de l’entendre de la plus ancienne confrérie de la chevalerie dans le monde, mais pour y parvenir, nous devons d’abord comprendre les aspects économiques de la crise.

Comme l’un des plus anciens acteurs  dans le domaine humanitaire – nous avons établi notre premier hôpital à Jérusalem en 1048 pour fournir des soins pour les pèlerins malades et pauvres – l’Ordre Souverain de Malte a appris de plus de 900 ans d’expérience sur la nécessité d’être aussi empathique que possible dans les soins, mais aussi d’être neutre et rationnel dans l’analyse de la situation…. « 

Lire l’article complet (en anglais) sur le site du Financial Time 


Sur le même sujet

Réunis pour relever les défis de l’humanitaire

15/10/2015. Les règles sur le terrain ayant changé, les humanitaires se voient dans l’obligation de reconsidérer leur mode d’action.

Les Nations Unies devraient-elles renoncer au maintien de la paix ?

22/08/2016. L’échec de la MINUSS au Soudan du Sud est un coup dur pour la paix internationale

«Le droit international humanitaire se délite sous nos yeux»

28/03/2016. 150 ans de lois internationales visant à protéger les civils dans les zones de conflit s’écroulent devant nos yeux.