Mardi 16 Octobre 2018
 

A la Une

Droit international humanitaire : les réponses à vos questions

Cette brochure éditée par le Comité International de la croix rouge (CICR) est une introduction idéale au droit international humanitaire.

Entièrement remaniée, elle s’adresse à toute personne intéressée tant par les origines que par l’évolution et l’application actuelle du droit humanitaire.

« C’est en 1864 que fut adoptée à Genève la « Convention pour l’amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne » marquant la naissance du droit international humanitaire (DIH) moderne. Les nombreux traités adoptés par la suite cherchent tous à réaliser le même principe fondamental, à savoir que la conduite de la guerre doit respecter certaines limites afin de préserver la vie et la dignité de l’être humain. Depuis l’adoption de cette convention voici 150 ans, la guerre a radicalement changé de visage. De nos jours, la majeure partie des conflits armés se déroulent non plus entre États, mais à l’intérieur des frontières nationales. Les moyens et méthodes de guerre se sont perfectionnés à un point que nos ancêtres auraient difficilement pu imaginer, avec, par exemple, le recours à des armes téléguidées, telles que les drones. Le DIH a-t-il su s’adapter pour faire face à ces transformations ? » Peter Maurer Président du Comité international de la Croix-Rouge

21 questions pour répondre à toutes les interrogations sur le Droit international humanitaire trouvent leurs réponses dans cette brochure

Lire le document


Sur le même sujet

« L’humanitaire doit d’abord être une profession »

26/02/2018. Un entretien avec Gilles Collard, directeur général de l’Institut Bioforce.

«La générosité est immense mais elle n’a jamais été aussi insuffisante»

15/10/2015. La vice-présidente de la Commission européenne, Kristalina Georgieva, appelle à réformer le système d’aide humanitaire.

Si le gouvernement Trump coupe le robinet humanitaire, la Chine prendra-t-elle la relève ?

05/12/2016. Un nouveau « livre blanc » révèle que Pékin envisage d’endosser un plus grand rôle international