Jeudi 15 Novembre 2018
 

A la Une

Humanitaire : L’engagement de l’Ordre de Malte

Article paru sur le site gabon review le 03/12/2017 par Alain Mouanda 

L’organisation caritative en campagne de collecte de fonds et d’appui divers et variés, envisage mener d’autres actions dans le secteur de la santé notamment. Son représentant au Gabon était le 1er décembre chez la ministre de la santé.

Le représentant au Gabon de l’ordre de Malte est allé solliciter de la ministre de la Santé, le 1er décembre à Libreville, un appui financier et administratif, afin de renforcer les activités de l’organisation caritatives. Philippe d’Alverny et son association entendent œuvrer d’avantage au profit du Gabon, notamment dans le secteur de la santé.

Parmi les œuvres déjà financées par l’Ordre de Malte, figurent le dispensaire Saint-Joseph de Lalala, à Libreville et un autre à Port-Gentil. Saluant cette initiative, le membre du gouvernement a suggéré à l’organisation caritative d’étendre son réseau d’activités notamment vers les soins de santé de proximité dans l’arrière-pays. Un écusson symbole de la lutte contre le sida, en hommage à la journée du 1er décembre de chaque année dédiée à cette cause, lui a été remis.

L’Ordre de Malte est une association caritative travaillant avec des bénévoles et vivant des quêtes et legs. Il a été créé il y a 1000 ans à Jérusalem.


Sur le même sujet

La guerre de Trente Ans : Annonciatrice des crises contemporaines ?

25/09/2017. Comme au Yémen, au Sud Soudan, au Nigéria et en Somalie aujourd’hui, la première cause de mortalité n’était pas tant les opérations militaires, mais bien le délitement des structures politiques et du tissu social.

Cinq rares succès humanitaires de l’année 2016 ( et quelques mises en garde)

29/12/2016. S’il est difficile de tirer un bilan positif au terme d’une année aussi tragique que 2016, quelques réussites sont à relever.

Quel nouveau monde après la chute d’Alep ?

01/01/2017. Le nouvel ordre mondial en gestation depuis des années a pris forme à Alep. La Russie et l’Iran en sont les principaux acteurs. Les États-Unis et l’Europe n’ont plus le monopole de la puissance.