Reconnaître la valeur réelle des migrations

Le point de vue de Peter Sutherland, Représentant spécial de l’ONU pour les migrations internationales.

Extraits :

« Les migrations représentent l’une des questions déterminantes du XXIe siècle, d’un point de vue tant moral que politique et économique. Quelque 25 000 personnes ont péri depuis 2000 en tentant de traverser la Méditerranée, dont plus de 1 500 en 2015, et des milliers d’autres ont trouvé la mort dans le golfe d’Aden et le Pacifique Sud.

 

Le débat sur l’immigration ne sera jamais facile, mais il peut devenir moins tendancieux et plus délibératif si ses participants se fondent sur les faits. Cet argument est tout aussi pertinent à l’échelon international, et notamment dans le contexte du Programme de développement pour l’après-2015. Notre génération vit en effet un moment unique. Il y a 20 ans, l’Organisation internationale pour les migrations comptait seulement quelques dizaines de pays membres. Ils sont aujourd’hui plus de 150. Les migrations – quand elles interviennent de façon sûre, ordonnée et responsable – enrichissent considérablement les pays d’origine et de destination, et surtout les familles des immigrés.

 

Les migrations méritent d’occuper une place de choix dans le Programme pour l’après-2015. Nous disposons d’une quantité infinie de données montrant que des interventions stratégiques avisées peuvent nous aider à protéger les droits des migrants, à mettre un terme aux activités des intermédiaires malhonnêtes et à retirer les avantages économiques, sociaux et humains des migrations. »

->Lire l’article complet sur le site de l’OCDE
->Lire le discours de Peter Sutherland (en anglais) prononcé à l’OCDE en décembre 2014


Sur le même sujet

Le migrant est l’avenir du monde

19/10/2018. Nous sommes entrés dans un monde d’interdépendance et de communication généralisée pour lequel la mobilité des personnes est devenue un principe irréversible avec lequel il faut apprendre à vivre.

Les enseignements tirés de la gestion du transit des migrants et des réfugiés en Croatie

01/09/2016. Entre septembre 2015 et avril 2016, 650 000 personnes ont traversé la Croatie pour rejoindre l’Europe, quels enseignements peut-on en tirer ?

La jeunesse sacrifiée des Syriens réfugiés au Liban

16/12/2018. Peu parmi ces quelque 220.000 jeunes iront au collège, les filles étant de surcroît souvent très tôt mariées.