La France débloque 25 millions d’euros pour les minorités victimes de Daesh

08/09/2015. La conférence, qui a réuni 56 Etats et 11 organisations régionales et internationales, a débattu des moyens à mettre en œuvre pour soutenir les membres des communautés qui sont visés par Daech et d’autres organisations terroristes pour des raisons ethniques ou religieuses, et les communautés qui sont menacées en tant que telles en Irak et en Syrie.

Alors qu’elles ont été touchées de plein fouet par l’arrivée de l’État islamique dans la région et que leurs membres fuient massivement, c’est en effet la question de la survie des communautés minoritaires de Syrie et d’Irak – chrétiens, yézidis, mais aussi shabaks, kakaïs et mandéens – qui se pose aujourd’hui de façon très concrète.

Cette réunion avait trois objectifs : humanitaire pour faciliter le retour durable et en sécurité des réfugiés et des déplacés, judiciaire pour lutter contre la criminalité et enfin politique afin que les pays concernés intègrent la diversité ethnique et religieuse dans leur composition gouvernementale.

Plusieurs patriarches étaient présents à Paris, parmi lesquels, Mgr Fouad Twal, patriarche latin de Jérusalem, Mgr Paul Matar, archevêque maronite de Beyrouth et Mgr Louis Sako patriarche des chaldéens. Le président de la République, Fançois Hollande, a participé à cette réunion.

Le Saint-Siège était lui représenté par Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les rapports avec les États.

Découvrir le plan d’action de Paris sur le site du ministère des affaires étrangères 


Sur le même sujet

Chabrouh, ou le langage universel de l’amour

08/01/2020. « Amour, solidarité, fraternité » : trois mots-clés à travers lesquels le nonce apostolique, Mgr Joseph Spiteri, a décrit l’action des volontaires de l’ordre de Malte.

Douze sites chrétiens japonais inscrits au patrimoine de l’humanité

08/10/2018. Les Missions étrangères de Paris ont célébré la décision de l’Unesco d’inscrire 12 sites de « chrétiens cachés » au patrimoine mondial de l’humanité.

Le Maroc installe la Fondation Mohammed VI des oulémas africains

23/06/2016. Cette création est une nouvelle étape visant à aider les pays africains à contrer l’influence wahhabite.