A la Une

L’hôpital de la Sainte Famille à Bethléem intensifie les examens prénatals en lançant une campagne de sensibilisation dans la région

Article paru sur le site de l’Ordre Souverain le 03/01/2020

Comptant plus de 4 500 naissances par an et une unité de soins intensifs néonatals, l’hôpital de la Sainte Famille de Bethléem est un lieu de référence fondamental pour les familles de Cisjordanie. Avec des programmes d’assistance qui embrassent toutes les phases de la vie d’une femme, de la grossesse à la ménopause, la structure médicale de l’Ordre de Malte a intensifié ses programmes d’assistance et de soutien aux femmes enceintes, dès les tout premiers jours de leur grossesse.

C’est le cas de Rima, une jeune femme qui vit dans un village bédouin près de Bethléem. Toutes les semaines, Rima est rejointe par la clinique mobile de l’hôpital et se soumet à tous les examens prénatals, parmi lesquels échographies et tests de dépistage. Le médecin, en plus de contrôler l’état de santé de la mère et de l’enfant, fournit à Rima des informations sur le régime à suivre, sur comment reconnaître les premiers signes du travail, comment affronter l’accouchement et sur les soins post-partum. Une approche holistique donc, qui permet aux femmes vivant dans des zones reculées d’être informées dans toutes les étapes de leur grossesse.

L’hôpital de la Sainte Famille organise aussi des cours prénatals pour les futurs parents qui, en plus de recevoir des informations importantes sur l’accouchement et sur les soins au nouveau-né, peuvent partager leurs préoccupations et leurs questions avec d’autres couples. Le pourcentage d’assistance prénatale à l’hôpital est compris entre 50% et 60%, soit le double de la moyenne des hôpitaux de la région. Pour cela, l’hôpital de la Sainte Famille a lancé une campagne de sensibilisation dans toute la région afin de souligner l’importance des soins prénatals. L’hôpital, qui dispose d’une équipe de 140 personnes, a en outre débuté une collaboration avec la principale compagnie téléphonique locale afin d’envoyer des messages à des centaines de femmes dans toute la région pour les sensibiliser sur l’importance des soins prénatals durant les différents trimestres de la grossesse.

En plus de diffuser des annonces à la radio et de distribuer des brochures illustrant en détail les bénéfices des soins prénatals réguliers, médecins et infirmiers mènent des ateliers au sein des syndicats féminins, des communautés religieuses et dans les camps de réfugiés locaux. “Nous redoublerons nos efforts pour atteindre les femmes où qu’elles se trouvent. Nous voulons offrir aux enfants la meilleure entrée possible dans la vie”, a expliqué l‘un des gynécologues de l’hôpital.


Sur le même sujet

Syrie : l’ONU appelle à ne pas entraver l’accès des convois humanitaires

26/01/2017. « Il faut tout faire pour veiller à ce que le cessez-le-feu actuel soit respecté » Stephen O’Brien

Accueil des migrants : « Il vaut mieux pécher par naïveté que par scepticisme ! »

12/01/2018. Le père Antoine Paumard revient sur l’accompagnement des réfugiés dans notre pays. Accueillir l’autre, un positionnement spirituel avant d’être politique.

Syrie : Ban Ki-moon se félicite de promesses de contribution de 10 milliards de dollars pour l’aide humanitaire et appelle à protéger les civils

04/02/2016. Le Secrétaire général de l’ONU s’est félicité des promesses de contribution lors d’une conférence internationale humanitaire sur la Syrie.