A la Une

Les changements climatiques sont au cœur de la nouvelle stratégie mondiale de la Fédération internationale

Article paru sur le site de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge le 05/12/2019 

Les chocs et les aléas liés au climat sont du nombre des grandes urgences humanitaires que l’humanité connaît aujourd’hui, souligne la nouvelle stratégie décennale que la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Fédération internationale) a adoptée aujourd’hui à Genève.

Les changements climatiques sont apparus comme une source de préoccupation croissante tout au long d’une vaste consultation qui a été menée pendant deux ans dans l’ensemble du réseau de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et qui a abouti à la Stratégie 2030. Le processus a révélé que les changements climatiques inspiraient une inquiétude grandissante à la quasi-totalité des 192 Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

À la 22e session de l’Assemblée générale de la Fédération internationale, qui se tient actuellement à Genève, le président de l’Organisation, Francesco Rocca, a déclaré :

« Le message de nos membres et de nos millions de volontaires ne pouvait pas être plus clair : les changements climatiques sont une menace pour notre existence même, une menace qui bouleverse déjà entièrement le travail que nous faisons et la vie des personnes auxquelles nous apportons un soutien.

« La lutte contre les changements climatiques sera notre plus haute priorité au cours de la prochaine décennie. Il faut donc renforcer les capacités de toutes les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sans exception, afin qu’elles puissent agir efficacement dans leur propre contexte. Il faut aussi investir massivement dans les moyens d’aider les communautés à s’adapter.

La Stratégie 2030 place les changements climatiques et la crise environnementale au premier rang d’une liste de cinq défis mondiaux à surmonter au cours de la prochaine décennie. Les quatre autres défis sont l’évolution des crises et des catastrophes ; les lacunes croissantes dans l’accès à la santé et au bien-être ; la migration et l’identité ; et les valeurs, le pouvoir et l’inclusion.

Le secrétaire général de la Fédération internationale, Elhadj As Sy, a déclaré :

« Il est clair que le système humanitaire international actuel devra se transformer en profondeur pour faire face aux défis liés au climat… La Stratégie 2030 est l’engagement que prend la Fédération internationale dans ce sens, ainsi qu’à l’égard des communautés dans lesquelles nous vivons et nous travaillons. »

Dans le cadre de son action visant à répondre aux changements climatiques et à la crise environnementale, la Fédération internationale s’attachera en particulier à repérer les facteurs de vulnérabilité qu’aggravent déjà les changements climatiques et à y remédier. La Fédération internationale peut en réduire les effets – et même les prévenir totalement – par le renforcement des communautés, les systèmes d’alerte précoce, l’action précoce, l’innovation et de nouvelles formes de financement.


Sur le même sujet

Le drone, nouvelle arme des humanitaires

21/12/2015. Les avantages liés à l’utilisation de drones sur des zones sinistrées sont aujourd’hui reconnus par tous les acteurs impliqués.

Un programme de gestion des risques de catastrophe est lancé en Afghanistan

03/10/15. Le projet de 36 mois de 9,9 millions de dollars s’appuiera sur les efforts permanents de l’OIM pour réduire les risques que posent les catastrophes naturelles en Afghanistan.

Pour une diplomatie bleue

06/07/2017. Le doublement des surfaces du globe progressivement mises en exploitation contribue au réchauffement climatique et à la dégradation de l’environnement qui affecte désormais de plein fouet le biotope marin.