Le développement durable pour gérer le risque des catastrophes

16/03/2015. A l’occasion de la conférence mondiale sur le prévention des risques de catastrophes (Sendaï-Japon-Mars 2015), l’auteur explique que les coûts imposés par les catastrophes représentent, pour certains pays comme les Bahamas ou les Philippines, 50 à 300% des dépenses sociales nationales.

Voilà pourquoi UNISDR (International Strategy for Disaster Reduction) déclare qu’une véritable réduction de la destruction causée par les catastrophes ne doivent pas être basée sur les systèmes d’alertes mais également sur le développement durable.

Lire l’article (en anglais) sur le site de l’ODI-HPN

L’auteur : Dorothea Hilhorst est professeur de l’aide humanitaire et la reconstruction à l’Université de Wageningen et le secrétaire général de l’Association internationale des études humanitaires. 


Sur le même sujet

Malteser International prépare l’aide d’urgence en Haïti

05/10/2016. Le personnel de Malteser International sur le terrain prépare l’aide d’urgence pour les populations touchées par la catastrophe.

La mousson menace des milliers de réfugiés Rohingya au Bangladesh

18/04/2018. « Nous craignons que les habitations, faites de bambous et de bâches ne puissent résister aux pluies et aux tempêtes »

Bangladesh : 20 millions de personnes boivent de l’eau contaminée par l’arsenic

06/04/2016. Vingt ans après la découverte de ce problème, le gouvernement n’a toujours pas apporté de solution appropriée