La CNCDH appelle au respect effectif des principes humanitaires

12/02/2015. Les crises actuelles, en Syrie, en Ukraine, au Soudan du Sud, en République Centrafricaine ou ailleurs, sont de plus en plus complexes et politisées. Ces crises montrent combien il est aujourd’hui difficile pour les acteurs humanitaires de travailler dans des théâtres de conflits, sans être l’objet de menaces ou d’entraves.

Ces évolutions sont « susceptibles de remettre en question une action respectueuse des principes humanitaires d’humanité, d’impartialité, de neutralité et d’indépendance » explique Christine Lazerges, Présidente de la CNCDH.

Dans le cadre de la préparation du Sommet humanitaire mondial, convoqué par le Secrétaire général des Nations unies, la CNCDH rappelle dans un avis qu’elle a rendu public les grands principes de l’action humanitaire. Cet avis propose notamment une série de recommandations aux gouvernements dont elle demande la mise en œuvre dans le cadre d’une participation active aux négociations autour du Sommet.

Lire l’avis de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme 


Sur le même sujet

Les huit menaces pour la sécurité internationale en 2016

19/01/2016. Quels sont les principaux risques que nous voyons pointer en 2016, menaçant la sécurité et la paix internationales ?

L’ambassadeur de l’ordre de Malte quitte le Liban… sans le quitter

22/02/2019. Bertrand Besancenot, ancien ambassadeur de France au Qatar et en Arabie saoudite, et un ancien de Jamhour, succédera à Charles-Henri d’Aragon.

Succès diplomatique suisse à la Cour pénale internationale

07/12/2019. L’Assemblée des Etats a approuvé un amendement pour que la CPI soit compétente pour poursuivre comme crime de guerre le fait d’affamer délibérément des civils dans des conflits armés internes.