Huit ans de guerre en Syrie : “L’ampleur du désespoir humain ne peut être exprimée par des chiffres”

Article paru sur le site de l’Ordre Souverain le 14/03/2019

La guerre syrienne semble toucher à sa fin mais il n’y a pas de fin à la souffrance des personnes victimes du conflit. “Un demi million de personnes ont perdu la vie et des millions d’autres ont été déplacées à l’intérieur et à l’extérieur du pays, mais l’ampleur du désespoir humain de peut être exprimée par des chiffres”, explique Janine Lietmeyer, responsable du programme pour le Moyen-Orient de Malteser International, le corps international d’aide humanitaire de l’Ordre de Malte. “Le pays a subi de graves dommages physiques et économiques.

L’économie a chuté de 50% depuis le début de la guerre en 2011 et de nombreuse personnes vivent dans des conditions de pauvreté extrême, tandis que le chômage et le désespoir ne cessent d’augmenter. La guerre a également laissé des signes profonds dans le tissu social syrien qui est aujourd’hui presque dépourvu de cohésion sociale. Universitaires, professionnels et travailleurs qualifiés ont quitté le pays en masse, très probablement pour ne plus jamais revenir.

Selon Janine Lietmeyer, “malgré les défis et les horreurs de la guerre, nos organisations partenaires en Syrie sont devenues des acteurs importants dans une société civile guidée par les valeurs d’humanité et par les aides humanitaires non politiques”. “A partir de maintenant, tous les efforts devraient viser à maintenir ces valeurs même dans la Syrie de l’après-guerre ”, a-t-elle affirmé.

Plus de la moitié de la population syrienne, environ 12 millions de personnes, a été contrainte, à cause du conflit, de quitter son domicile. On compte 5,6 millions de réfugiés à l’étranger. Beaucoup n’ont aucune perspective de rentrer chez eux dans un futur proche.

La guerre en Syrie est désormais l’une des guerres les plus longues et sanglantes de l’histoire récente. Malteser International fournit une aide médicale de secours pour les personnes frappées par le conflit et, depuis 2012, assure une assistance dans neuf centres sanitaires, trois hôpitaux, deux banques du sang et un centre de production d’oxygène en Syrie nord-occidentale.

La semaine dernière, à l’occasion du Mercredi des Cendres, Malteser International a lancé sa campagne annuelle de récolte de fonds “Make Lent Count”, appelant à des dons pour soutenir les personnes touchées par la guerre en Syrie.


Sur le même sujet

L’Ordre souverain militaire de Malte vient en aide aux enfants atteints de cancer

11/06/2019. Les Centres hospitaliers universitaires des villes de Rabat, Casablanca, Marrakech et Fès ont reçu un nouveau don de pompes analgésiques auto-contrôlées (à morphine). Ces appareils permettant de soulager les douleurs des enfants atteints de cancer.

Le Liban au cœur de la mission de la Fondation Pierre Fabre et de l’ordre de Malte

23/07/2020. L’Ordre de Malte au Liban et la Fondation Pierre Fabre au service des plus démunis.

Trois semaines à Chios, un camp de la honte

27/02/2020. Le psychothérapeute Carlo Trippi relate un séjour de trois semaines dans la «jungle» de Chios où vivent environ 5000 migrants dans le plus grand dénuement. Une situation que dénonce l’auteur.