Grèce : pris au piège

Vidéo publiée sur le site de France TV le 25/01/2018

Pour les réfugiés syriens ou irakiens, la Grèce constitue la principale porte d’entrée en Europe. Une équipe du magazine « Avenue de l’Europe » a pu se rendre dans le camp de Moria, interdit aux journalistes, et y tourner ce reportage en caméra cachée.

L’accord conclu par l’Union européenne avec la Turquie en mars 2016, qui prévoit le renvoi des migrants sur le sol turc, n’a pas stoppé les traversées : 30 000 personnes l’an dernier, dont 40% d’enfants.

Une partie des arrivants clandestins s’entasse sur l’île de Lesbos. Une équipe du magazine « Avenue de l’Europe » a pu se rendre dans le camp de Moria, interdit aux journalistes comme aux associations de défense des droits de l’homme, et y tourner ce reportage en caméra cachée.

Le camp de Moria, une décharge à ciel ouvert

C’est une décharge à ciel ouvert que découvrent les journalistes. Installé sur les hauteurs de l’île, le « hot spot » est prévu pour 2 000 personnes et en accueille près de 5 000. Totalement insalubre, dangereux, il pousse certains migrants au suicide.

D’autres, au bout de l’espoir, n’ont plus qu’à tenter un retour au pays. Un nouveau business pour les passeurs, qui font payer la sortie d’Europe 1 500 euros par personne.


Sur le même sujet

Henry Laurens: «En Syrie, nous sommes dans une syntaxe très 19e siècle»

20/03/2017. L’historien français éclaire la situation que traverse actuellement la région. Mais il constate aussi des différences importantes.

80% des migrants africains n’arrivent jamais en Europe

21/02/2019. 5 des 10 pays qui hébergent plus de la moitié des réfugiés du monde sont situés en Afrique.

Le Grand Maître de l’Ordre de Malte s’exprime à l’UNESCO

13/11/2019. À une époque marquée par de graves conflits et situations de crise qui semblent ne pas trouver de voies de sortie : « l’action de l’UNESCO mérite encore davantage notre gratitude », a expliqué le Grand Maître