Mercredi 18 Juillet 2018
 

A la Une

Grèce : pris au piège

Vidéo publiée sur le site de France TV le 25/01/2018

Pour les réfugiés syriens ou irakiens, la Grèce constitue la principale porte d’entrée en Europe. Une équipe du magazine « Avenue de l’Europe » a pu se rendre dans le camp de Moria, interdit aux journalistes, et y tourner ce reportage en caméra cachée.

L’accord conclu par l’Union européenne avec la Turquie en mars 2016, qui prévoit le renvoi des migrants sur le sol turc, n’a pas stoppé les traversées : 30 000 personnes l’an dernier, dont 40% d’enfants.

Une partie des arrivants clandestins s’entasse sur l’île de Lesbos. Une équipe du magazine « Avenue de l’Europe » a pu se rendre dans le camp de Moria, interdit aux journalistes comme aux associations de défense des droits de l’homme, et y tourner ce reportage en caméra cachée.

Le camp de Moria, une décharge à ciel ouvert

C’est une décharge à ciel ouvert que découvrent les journalistes. Installé sur les hauteurs de l’île, le « hot spot » est prévu pour 2 000 personnes et en accueille près de 5 000. Totalement insalubre, dangereux, il pousse certains migrants au suicide.

D’autres, au bout de l’espoir, n’ont plus qu’à tenter un retour au pays. Un nouveau business pour les passeurs, qui font payer la sortie d’Europe 1 500 euros par personne.


Sur le même sujet

Malteser International au Népal : une présence sur du long terme

20/10/2015. Six mois après le violent séisme qui a frappé le Népal le 25 avril 2015, Malteser International, l’agence internationale de secours de l’Ordre Souverain de Malte, a porté assistance à plus de 70.000 personnes.

À Mossoul, les civils entre le marteau et l’enclume

28/03/2017. Des « attaques disproportionnées » de la coalition sont dénoncées par Amnesty International, qui estime qu’elles violent le droit international humanitaire.

L’humanitaire en question

Retrouvez l’émission de Marie-France Chatin. Réflexions sur le Sommet Humanitaire Mondial.