Les enseignements tirés de la gestion du transit des migrants et des réfugiés en Croatie

Entre septembre 2015 et avril 2016, 650 000 personnes ont traversé la Croatie pour rejoindre l’Europe, provoquant ainsi une crise humanitaire d’un nouvel ordre où des milliers de personnes ont eu besoin d’assistance dans un laps de temps réduit et avec des ressources limitées.

Ce rapport analyse la gestion de la crise d’un point de vue local et territorial : le rôle des organisations et des autorités locales, les interactions avec les acteurs internationaux, les mécanismes institutionnels permettant une meilleure collaboration entre acteurs locaux, nationaux et internationaux.

Les auteurs identifient également les facteurs ayant influencé les capacités de réponse des acteurs locaux comme la mobilité très rapide des migrants, ou encore les décisions prises par le gouvernement concernant la coordination de l’assistance.

Lire le rapport(en Anglais) du groupe URD (Urgence Réhabilitation Développement)

Visiter le site de l’URD


Sur le même sujet

Sommet sur les migrations et le droit d’asile : le HCR salue l’adoption d’un Plan d’action à Paris

29/08/2017. Dans une déclaration conjointe de neuf pages, ces dirigeants ont rappelé les fondamentaux « d’une approche globale de la migration et de l’asile ».

Les biens des Églises de Terre sainte sont-ils menacés ?

28/10/2018. Un projet de loi israélien pourrait permettre d’exproprier les biens immobiliers des institutions religieuses chrétiennes de Jérusalem.

Le nouveau chef des Nations Unies s’attaque à la prévention des conflits

29/03/2017. « Nous consacrons beaucoup trop de temps et de ressources à réagir aux crises plutôt qu’à les prévenir »