Une crise sanitaire menace Porto Rico après le passage de l’ouragan Maria

Article publié sur le site de l’Ordre Souverain de Malte le 28/12/2017 

Malteser International et la délégation de l’Ordre joignent leurs efforts

Quatre mois après que l’ouragan Maria a ravagé une grande partie de Porto Rico, un nombre important de personnes continuent de souffrir des effets persistants de la tempête, le cyclone tropical le plus fort enregistré dans le monde jusqu’à présent en 2017. Parmi les villes les plus touchées se trouvent Humacao dans le Sud-Est et Guaynabo dans le Nord-Est de l’île. De nombreuses maisons ont été inondées ou ont vu leur toit arraché. Les simples baraque en tôle ondulée qui servent de maison à de nombreuses personnes parmi les plus pauvres ont été complètement détruites. Il y a un manque criant d’abris, et l’approvisionnement en eau potable, en nourriture et en médicaments commence à manquer. “Les gens ici ont un besoin urgent d’une aide plus importante pour prévenir la propagation de maladies,” a déclaré Ravi Tripptrap, le directeur général de Malteser international Amériques, l’Agence internationale d’aide humanitaire de l’Ordre de Malte en Amérique. “Nous constatons que la situation empire de jour en jour”.

De nombreux cas de maladies tropicales comme le zika, la dengue et le chikungunya ont été enregistrés depuis le début de la catastrophe. “Si ces maladies continuent de se propager, Porto Rico devra faire face à une énorme crise sanitaire” a averti Tripptrap.

Pour prévenir les problèmes de santé et les épidémies, Malteser International Americas concentre ses efforts de secours sur l’amélioration de l’eau, de l’hygiène et des conditions sanitaires pour les communautés les plus touchées et toujours sans accès à l’eau potable. Il s’agit du besoin identifié le plus urgent pour prévenir de nouvelles crises.

La délégation locale de l’Ordre de Malte apporte de l’aide aux personnes touchées à Humacao et Guynabo depuis la mi-octobre. 20 000 repas chauds environ, plus de 8 000 rations alimentaires et plus de 21 000 bouteilles d’eau ont été distribués depuis, tandis que des consultations hebdomadaires avec des médecins ont été assurées. Les activités d’aide sont centrées autour de deux stations de distribution situées sur des terrains appartenant à des paroisses locales.


Sur le même sujet

Dix choses à connaître sur les travailleurs humanitaires

19/08/2019. A l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, voici 10 faits à connaître sur les femmes et hommes qui risquent leurs vies pour aider les personnes qui en ont le plus besoin.

Quatre ans après, le peuple yéménite disparaît

19/03/2019. Les organisations internationales ont beau parler, les bombes continuent de tomber dans ce pays, le plus pauvre du Moyen-Orient et la guerre civile n’épargne pas les 27 millions d’habitants.

Le big data à la rescousse de l’aide humanitaire

12/04/2019. En s’appuyant sur des algorithmes et les données récoltées sur le terrain, les humanitaires anticipent les famines et les fléaux pour améliorer leurs réseaux de distribution, et intervenir au bon endroit au bon moment.