Samedi 27 Mai 2017
 

A la Une

La Turquie, porte-drapeau de l’aide humanitaire dans le monde

Article publié sur le site TRT

Dans sa volonté d’assurer la stabilité, la justice et l’ordre dans l’ensemble de la planète, la Turquie est devenue aujourd’hui un des principaux acteurs dans le domaine de la diplomatie humanitaire grâce à ses multiples efforts et ses actions.

La Turquie est classée deuxième derrière les Etats-Unis dans le classement des pays donateurs, avec un volume de 3,2 milliards de dollars d’aides en 2015.

La Turquie est le seul pays à avoir offert en 2016 des aides au Myanmar, en Irak, en Palestine, en Ethiopie, en Macédoine, en Equateur et à Haïti.  Dans son entreprise visant à assurer la stabilité, la justice et l’ordre dans l’ensemble de la planète, la Turquie est devenue aujourd’hui un des principaux acteurs dans le domaine de la diplomatie humanitaire grâce à ses efforts inlassables et ses multiples actions.

Selon un Rapport sur l’aide humanitaire internationale 2015, la Turquie s‘est placée deuxième derrière les Etats-Unis dans le classement des pays donateurs, avec 3,2 milliards de dollars d’aides en 2015. De plus la Turquie a offert une enveloppe de 3,9 milliards de dollars pour les aides au développement.

Par ailleurs, en réservant 0,37% de son PIB national aux aides humanitaires, la Turquie a été choisie comme étant «le pays le plus généreux du monde ». Le Royaume-Uni, les institutions de l’Union européenne et l’Allemagne ont été précédés par la Turquie dans ce classement.

Parmi les principales aides humanitaires de la Turquie, figurent notamment les opérations d’aides acheminées après le séisme de 2004 en Asie du Sud-est, le séisme de 2005 au Pakistan, la crise humanitaire de 2006 au Liban, la crise de Gaza qui s’est intensifiée en 2008, les séismes qui ont secoué Haïti et le Chili en 2010, les inondations du Pakistan la même année, le séisme de 2011 au Japon, le cyclone de 2013 aux Philippines et les crises humanitaires survenues en Libye et au Somalie.

En 2016, des aides humanitaires ont été acheminées au Myanmar, en Irak, à Gaza, en Ethiopie pour lutter contre la sécheresse, en Macédoine et au Sri Lanka pour lutter contre les inondations, à Haïti, frappé par un ouragan, et en Equateur qui a été secoué par un puissant séisme.

Par ailleurs, la Turquie est l’un des pays qui déploie le plus d’efforts pour alléger les effets de la crise humanitaire syrienne. Les services et les aides offerts aux 3 millions de réfugiés Syriens accueillis en Turquie sont également salués par la communauté internationale.

Les activités intensives dans le domaine des aides humanitaires de la Turquie sont dispensées principalement à travers l’agence de Coopération et de Coordination de la Turquie (TIKA), la Direction turque des Catastrophes Naturelles et des situations d’urgences (AFAD), le Croissant Rouge turc (Kizilay), ainsi que d’autres organisations non-gouvernementales.

La TIKA intervient dans les programmes de développement dans plus de 140 pays grâce à ses 52 bureaux de coordination installés à travers le monde.

Le Moyen-Orient est la région du monde où intervient le plus la TIKA. Elles est suivie par le Caucase, l’Afrique, les Balkans/ l’Europe de l’Est, l’Extrême Orient, l’Amérique et l’Océanie.  L’AFAD agit dans plus de 40 pays sur quatre continents. Elle a été la première organisation à intervenir l’an passé au Népal après le tremblement de terre. Elles assure toute la coordination des services offerts aux réfugiés syriens vivant en Turquie. Le Croissant Rouge turc est l’une des plus anciennes organisations d’aide humanitaire. Il dispose près de 700 agences. Fort de cette capacité, il est l’un des membres les plus influents du Mouvement international de la Croix- Rouge et du Croissant-Rouge.
Il possède la deuxième plus grande capacité d’accueil avec ses moyens pouvant accueillir et nourrir 300 000 personnes en cas de situations d’urgences.

Enfin, les 23 et 24 mais 2016, la Turquie a accueilli le 1er Sommet Mondial de l’Aide Humanitaire.


Sur le même sujet

«La générosité est immense mais elle n’a jamais été aussi insuffisante»

15/10/2015. La vice-présidente de la Commission européenne, Kristalina Georgieva, appelle à réformer le système d’aide humanitaire.

Faim dans la Corne de l’Afrique : cessons d’accepter lâchement l’intolérable

25/03/2017. Il appartient aux hommes de mettre fin aux conflits, de faire respecter les règles de la guerre et le droit des populations civiles, Thomas Ribemont, Président d’Action contre la Faim

Réfugiés en Europe : «la pointe de l’iceberg»

11/05/2016. Un observatoire basé à Genève recense 40 millions de personnes déplacées par les conflits en Syrie, en Irak ou au Yémen.