Dimanche 23 Septembre 2018
 

A la Une

Syrie: l’action humanitaire après cinq ans de guerre civile

La longueur de la guerre civile et la violence extrême des combats de part et d’autre font payer un prix incroyablement lourd à la population civile.

La catastrophe sans égal dans l’histoire que sont en train de vivre les Syriens les contraint à inventer de nouvelles formes de résistance et à ouvrir des voies vers une société plurielle au service de l’homme.

Plusieurs millions de personnes ont fui les zones de combat et vivent aujourd’hui dans la précarité en Syrie et dans les pays voisins. Plus de 200 000 personnes ont été tuées et plus de 4 millions ont fui dans les pays voisins depuis que le conflit a éclaté, mais surtout plus de 12,2 millions de Syriens et Syriennes ont besoin d’aide d’urgence.

Ecoutez l’émission de France Culture sur ce sujet

Invités : Philippe Ryfman, professeur et chercheur associé au Département de Science Politique et au Centre Européen de Sociologie et Science Politique de la Sorbonne (CESSP-Sorbonne), Université Paris I, Panthéon-Sorbonne.

Lire l’article sur le site de france Culture


Sur le même sujet

Migrants, le piège de l’idéologie humanitaire

27/06/2018. Emmanuel Macron a raison lorsqu’il s’inquiète des dérives de certains collectifs d’aide aux migrants. Mais il a radicalement tort en tenant à l’écart les organisations humanitaires françaises

Mgr Tomasi : « les enfants syriens risquent de devenir une génération perdue »

17/03/2015. « Si la violence ne s’arrête pas et que l’éducation et le développement ne reprennent pas leur cours normal, ces enfants encourent le risque de devenir une génération perdue »

Les solidarités face aux flux migratoires : quelles marges de manœuvre en France aujourd’hui ?

Janvier 2018. Quelles marges de manœuvre en France aujourd’hui ? Une étude du groupe URD.