Mercredi 17 Octobre 2018
 

A la Une

Des satellites pour le respect du droit humanitaire

UNOSAT est un programme opérationnel spécialisé dans la recherche appliquée des solutions satellitaires, englobant l’observation de la terre, les télécommunications, la géo-localisation et la navigation pour répondre aux défis auxquels doit faire face la communauté internationale.

UNOSAT livre des solutions satellitaires et de l’information géographique à des organisations internationales et aux Pays membres des Nations Unies afin de les aider à combattre la pauvreté, réduire leur vulnérabilité aux risques naturels et répondre aux crises humanitaires. UNOSAT assure notamment un service de cartographie humanitaire d’urgence disponible 24h sur 24 ainsi que d’autres services d’analyse d’imagerie satellitaire pour l’évaluation des dégâts après les catastrophes et les conflits et pour la planification stratégique du territoire.

Protection des personnes et respect du droit humanitaire

L’UNITAR et le HCDH  ouvrent la voie à une analyse plus systématique et à des applications pour protéger les droits de l’homme. En  août 2015 le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) et l’UNITAR ont signé un protocole d’entente qui permet d’utiliser davantage l’analyse d’images et l’assistance technique de l’UNOSAT pour appuyer les travaux du Bureau en matière de droits de l’homme.

Grâce à l’accord, le HCDH bénéficiera des dernières technologies d’information géographique et de toute la gamme de solutions géo-spatiales fournies par le Programme opérationnel d’applications par satellite (UNOSAT) de l’UNITAR, y compris l’analyse des images par satellite, la collecte de données sur le terrain, la cartographie, la gestion des données et la formation.

« Cette technologie est très importante pour le travail que nous faisons. En effet, l’analyse de l’UNOSAT peut s’avérer très utile pour compléter les différentes formes d’enquêtes sur les droits de l’homme que nous sommes appelées à mener. » Flavia Pansieri, Haut Commissaire adjoint du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme.

Protection du patrimoine également

Grâce au  partenariat entre l’UNESCO et l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR), des images satellite développées par le programme UNOSAT de l’UNITAR en 2015 ont contribué au travail de l’UNESCO et des experts du patrimoine pour évaluer et protéger les sites en Irak, en Syrie, au Yémen et au Népal. Un nouveau rapport de synthèse UNESCO-UNITAR montre comment l’analyse d’images satellitaires est un outil de plus en plus important pour évaluer les potentiels dommages causés aux sites du patrimoine culturel.

D’après Francesco Bandarin, Sous-Directeur général adjoint pour la Culture, « La surveillance du patrimoine culturel dans les zones touchées par les conflits ou les catastrophes naturelles, notamment grâce à l’utilisation de l’imagerie par satellite, est une étape cruciale pour commencer à planifier la reconstruction.


Pour aller plus loin  

Article sur le programme opérationnel des applications satellitaires (en anglais)

Rapport complet des applications (en anglais)

Article « More satellite images to assist human rights work »

Article  : « L’imagerie par satellite qui aide à surveiller les sites du patrimoine culturel menacés »


 


Sur le même sujet

Syrie : Ban Ki-moon se félicite de promesses de contribution de 10 milliards de dollars pour l’aide humanitaire et appelle à protéger les civils

04/02/2016. Le Secrétaire général de l’ONU s’est félicité des promesses de contribution lors d’une conférence internationale humanitaire sur la Syrie.

Des casques blancs exfiltrés de Syrie : l’analyse de Raphaël Pitti

25/07/2018. Florence Gault reçoit Raphaël Pitti, médecin et humanitaire.

En cas de catastrophe, la Chine doit-elle accroître son aide humanitaire ?

08/06/2016. Des voix s’élèvent pour dire que les contributions humanitaires chinoises sont dérisoires au regard de son influence économique et diplomatique.