Mardi 19 Juin 2018
 

A la Une

Octobre 2015 : semaine cruciale à Genève

Peter Maurer, président du Comité international de la Croix-Rouge, s’est inquiété de la politisation de l’aide humanitaire qui paralyse les efforts d’assistance.

« Alors que ces consultations en vue du Sommet humanitaire mondial qui se tiendra à Istanbul en mai prochain touchent à leur fin, il est important de nous rappeler quelques-uns des fondements de l’humanitaire moderne … Nous nous heurtons toutefois à des difficultés considérables dans nos efforts pour les mettre en pratique et honorer notre mandat, qui est de veiller à ce que les États et les groupes armés non étatiques respectent leurs obligations au regard du droit des conflits armés. »

Lire l’article complet sur le site du journal Le Temps 


Sur le même sujet

Cinq propositions pour une ONU plus efficace et plus démocratique

27/06/2016. L’ONU est l’institution internationale la plus légitime car la plus démocratique …

«La politisation de l’humanitaire, c’est le pire qui pouvait arriver»

16/12/2016. Le directeur du CICR, Yves Daccord, estime que ce n’est pas au Conseil de sécurité d’organiser la logistique de l’aide d’urgence.