Lundi 10 Décembre 2018
 

A la Une

Les ONG syriennes en manque de reconnaissance

18/03/2015. Les ONG locales syriennes impliquées en première ligne dans le conflit veulent plus de reconnaissance de la communauté humanitaire au sens large ainsi que la chance d’accéder à un financement direct, plutôt que de travailler seulement comme exécutants silencieux pour les ONG internationales.

Une communication limitée en partie à cause des barrières linguistiques et culturelles, mais aussi à des préoccupations autour de terrorisme a conduit à des opérations parallèles et doubles, la concurrence pour le financement des bailleurs de fonds, le personnel braconnage et un sentiment général de méfiance.

Les tensions dans la relation entre les groupes locaux et internationaux en Syrie ont été citées dans un nouveau rapport par le Humanitarian Policy Group (HPG) à l’Overseas Development Institute (ODI) de Londres, qui a appelé à une approche plus souple et des partenariats plus équitables.

Le sujet est susceptible de figurer en bonne place à l’ordre du jour au Sommet Humanitaire Mondial

Lire l’article (en anglais) sur le site de L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés

 


Sur le même sujet

G. Chaliand : Irak et Syrie, quelle situation géopolitique et stratégique ?

30/05/2017. Homme de terrain et géopoliticien, Gérard Chaliand brosse un tableau de la situation géopolitique et stratégique en Irak et en Syrie au printemps 2017.

Les enjeux eurasiatiques de la crise syrienne

06/04/2016. Les récentes évolutions témoignent des antagonismes profonds qui débordent le cadre régional.

Syrie : en finir avec une guerre sans fin

Juin 2017. Cette note tente d’apporter quelques éléments de réponse en esquissant une lecture du conflit six ans après son déclenchement.