Gestion des risques au HCR - Diplomatie Humanitaire
Mardi 14 Août 2018
 

A la Une

Gestion des risques au HCR

La 67e session du Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire aura lieu du 3 au 7 octobre au HCR.

Un des thèmes abordé sera la gestion des risques au HCR

Le Comité exécutif du HCR se réunit une fois par an à Genève pour examiner et approuver les programmes et budgets du HCR, émettre un avis consultatif sur les questions de protection internationale et discuter d’un large éventail d’autres questions avec le HCR et ses partenaires intergouvernementaux et non gouvernementaux. Le Comité permanent du Comité exécutif se réunit plusieurs fois par an pour assurer le suivi des travaux du Comité exécutif entre les sessions plénières.

En 2014, le HCR a officiellement lancé la gestion globale des risques pour, d’une manière systématique, identifier et examiner les risques auxquels font face les opérations sur le terrain et les entités du Siège, en établir les priorités, et mettre au point et appliquer les mesures d’atténuation si nécessaire. Le cadre y relatif a été conçu conformément aux meilleures pratiques de gestion des risques dans les secteurs public et privé, et a été adapté aux besoins du HCR1. Il établit un lien entre les diverses politiques et pratiques de gestion des risques, déjà en place au sein de l’Organisation.

Le cadre de gestion globale des risques au HCR ne prescrit pas de traitement spécifique pour les opérations, mais insiste sur l’identification, l’évaluation et la gestion des risques en fonction du contexte. Cette caractéristique importante permet l’incorporation de la gestion des risques dans les pratiques existantes de gestion opérationnelle.

Le cadre de gestion globale des risques vise une prise de conscience accrue, l’amélioration des processus décisionnels et de contrôle interne, le renforcement de l’obligation redditionnelle à travers l’Organisation et la protection de sa réputation. L’identification globale et cohérente des risques, leur évaluation et leur atténuation, grâce à une approche formelle et structurée de gestion permettent d’accroître l’efficacité des programmes du HCR. Enfin, la gestion globale des risques soutient et éclaire la planification des activités de contrôle.

Le présent document décrit l’approche du HCR en matière de gestion des risques dans le cadre de la gestion globale des risques. Il met en lumière les principaux éléments de ce cadre, le progrès accompli dans sa mise en œuvre et l’intégration en cours de la gestion des risques dans les processus de planification, de gestion et de contrôle au sein de l’Organisation.

Lire le document

Visiter le site du HCR


Sur le même sujet

Face aux violations des droits de l’homme, le chef de l’ONU appelle à l’unité du Conseil de sécurité

18/04/2017. António Guterres, a souligné que le respect des droits de l’homme représente un élément crucial de la prévention qui constitue un moyen essentiel de « réduire les souffrances humaines, de créer des sociétés stables et prospères et de permettre aux populations d’atteindre leur plein potentiel ».

Père Samir Khalil Samir : « La question des migrants impose le dialogue islamo-chrétien »

21/06/2017. Le prêtre jésuite égyptien, spécialiste de l’islam, voit dans les déplacements massifs de musulmans vers l’Occident une occasion historique de renouer le dialogue entre chrétiens et musulmans.

« Il faut une loi pour protéger les Chrétiens d’Irak comme les Indiens d’Amérique »

26/11/2016. Monseigneur Habib Hormuz Al-Naufali est archevêque dans le diocèse de Bassora. Il alerte sur la situation tragique de son pays et appelle l’Occident à agir.