Mercredi 13 Décembre 2017
 

A la Une

Cuba, un modèle de résilience pour les Caraïbes

25/02/2015. Avec 36 millions d’habitants, les Caraïbes regroupent diverses langues et cultures, îles petites et grandes, villes côtières et villages de montagne. Malgré cette diversité, la région a un point en commun : son exposition aux ouragans.

Après le passage de Sandy en 2012 et face aux aggravations des phénomèmes de ce type le gouvernement cubain collabore avec PNUD depuis 2005 pour mettre en place des centres de gestion des risques de catastrophe (RRMC).

Le modèle des centres repose sur la promotion du processus décisionnel local, des systèmes d’alerte précoce coordonnés, une gestion efficace des base de données et de la cartographie ainsi qu’une bonne préparation communautaire.Les RRMC cubains ont été présentés à la Conférence mondiale sur la réduction des risques de catastrophes.

Lire l’article sur le site du Programme des Nations Unies pour le développement


Sur le même sujet

L’agriculture paie le plus lourd tribut aux catastrophes selon la FAO

19/03/2015. Près d’un quart des dégâts causés par les catastrophes naturelles dans le monde en développement sont assumés par le secteur agricole.

Tous égaux face aux catastrophes naturelles. Vraiment ?

02/02/2017. Il apparaît que certaines régions du monde sont bien plus vulnérables que d’autres, de par leur situation géographique et leur niveau de développement.

Notre production alimentaire épuise les ressources en eau

30/03/2017. L’utilisation excessive des aquifères pour l’élevage et pour l’irrigation des céréales met en péril les approvisionnements à la fois en nourriture et en eau.