Lundi 18 Juin 2018
 

A la Une

« Diplomatie humanitaire et gestion des grandes crises internationales : Nouveaux enjeux, nouveaux défis »

Les enseignements qui sont tirés des grandes crises récentes, tant sur les plans sécuritaires, humanitaires, sanitaires, que ceux liés aux grands désastres naturels et aux flux migratoires, interpellent les meilleurs praticiens et spécialistes du monde entier sur les limites des concepts, des modes d’organisation et d’action comme sur nos niveaux d’expertises.

De fait les postures adoptées sur le terrain par la plupart des institutions et organisations sont rapidement mises en difficulté, voire tout simplement mises en mode échec, quand elles ne se sont pas neutralisées entre elles face à la complexité des situations, qu’il s’agisse du dernier séisme au Népal en passant par Fukushima, Haïti, Katrina, les grandes pandémies, les guerres civiles au Moyen-Orient ou sur le continent africain, les flux migratoires sur la Méditerranée.

La complexité des opérations avec en arrière-plan des Etats faillis, des environnements urbains très fragiles et des populations qui sont vulnérabilisées voire instrumentalisées par des confrontations communautaires, confessionnelles, sociétales, ne facilitent pas l’émergence de concepts immuables, comme ce fut le cas avec l’épopée de l’humanitaire dans les années 60/80 derrière les « french doctors ».

Aujourd’hui les effets durables des grandes catastrophes naturelles, des changements climatiques comme ceux générés par les grandes tensions régionales sur le plan géopolitique,  en termes de destructions collectives, mais aussi d’impacts sur le plan de la santé publique, exigent des approches plus transversales entre les disciplines et expertises dans le pilotage des crises. Il est en effet devenu de plus en plus crucial d’aborder la plupart des grands rendez-vous internationaux avec des approches qui permettent aux diplomates, militaires, humanitaires, praticiens des sortie de crise et reconstruction, organisations internationales, ONG et autres acteurs des sociétés civiles d’ œuvrer en additionnant leurs expertises et leurs talents.

Dans cette perspective, la notion de « diplomatie humanitaire » qui est de plus en plus utilisée pour évoquer les nouvelles voies de médiation et d’action au profit des populations en souffrance mérite une réflexion en profondeur. Les retours d’expérience qui sont pratiqués à l’issue de chaque grand événement constituent des bases d’analyse précieuses pour nourrir le questionnement sur les nouveaux modes opératoires qui émergent et sur les types d’organisations à privilégier. Les approches régionales sont aussi intéressantes à appréhender dans leur dimension culturelle, communautaire et confessionnelle, tandis que la question de la résilience des populations et la reconstruction des pays touchés par des guerres civiles, épidémies, et catastrophes naturelles deviennent de véritables défis pour des organisations internationales comme l’Ordre de Malte qui est implanté dans des régions marquées par des crises récurrentes et durables.

Ce sont ces questions de fond que compte aborder ce nouveau site en permettant l’accès à des analyses, des enseignements, des prises de recul mais aussi des prises de parole de grands praticiens, dans l’esprit qui avait amené la Fondation Française de l’Ordre de Malte à organiser une Conférence internationale sur la diplomatie humanitaire et la gestion des crises internationales en partenariat avec la Marine nationale au siège de l’UNESCO à Paris en janvier 2011.

Xavier GUILHOU,
Conseiller de la Fondation Française de l’Ordre de Malte
(04/11/2015)


A titre d’illustration, voici 3 fiches réalisées sur les migrations. Cette synthèse sous forme de trilogie doit vous permettre d’avoir un point de vue synthétique grâce à des cartes et des chiffres actualisés. Ces fiches ont été réalisées à partir des informations officielles délivrées par les organisations internationales. Elles répondent à trois niveaux de questionnement sur les phénomènes migratoires :

  • Qu’en est-il au niveau mondial et historique ?
  • Qu’elle est la situation autour de la Méditerranée ?
  • Qu’elle est la réalité sur le terrain au travers du cas libanais

Cliquer sur les images pour télécharger les fiches